6 Avril 2017

Soudan: La grâce présidentielle accordée à environ 259 rebelles

Après l'annonce, les bénéficiaires ont été immédiatement libérés et ont remercié le président de la République soudanaise. Certains leaders de mouvements rebelles ont, à cet effet, lancé l'appel à leurs collègues à se joindre au processus de paix en cours dans le pays.

Le président soudanais, Omar El-Bachir, accorde la grâce présidentielle à 259 rebelles capturés lors des combats avec les forces gouvernementales, dont 66 avaient été condamnés à mort. Ce nouvel acte du président El-Bachir est considéré, sur le plan national et international, comme une autre preuve de son souci de la recherche non seulement de la paix internationale en luttant contre le terrorisme sous toutes ses formes, mais aussi de consolider l'unité et la cohésion nationale. La décision de gracier 259 rebelles vise à créer un climat pour parachever le processus de paix dans le pays, a expliqué le bureau du président Béchir dans un communiqué publié à cet effet.

A en croire ce communiqué qui cite le décret présidentiel, des condamnations à mort ont été abandonnées en faveur de 44 personnes impliquées dans l'attaque menée par le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) sur la ville jumelle d'Omdurman, à Khartoum, en Mai 2008, en plus de 18 condamnés de Donky Baashim, de JEM et du Mouvement de libération du Soudan (SLM-MM) dirigé par Minni Minnawi en 2014et 4 condamnés de la bataille de Kulbus en 2011.

Il a également été indiqué que l'amnistie générale a été délivrée pour 181 prisonniers capturés lors de la bataille de Gouz Dango entre les troupes gouvernementales et JEM en 2015 et 12 prisonniers de la bataille de Fanga entre les troupes gouvernementales et les rebelles du SLM-AW dirigés par Abdel Wahid al-Nur en 2015. Il est à noter que les bénéficiaires de cette grâce présidentielle ont été immédiatement libérés, juste après l'annonce de cette décision pour laquelle ils ont remercié le président de la République. Certains leaders de mouvements rebelles ont, à cet effet, lancé l'appel à leurs collègues de se joindre au processus de paix en cours au pays. Un geste qui suit d'autres.

Le document de la présidence soudanaise a noté que cette décision du président Bachir n'est pas le premier geste mené dans ce sens. Ce n'est pas, a souligné le communiqué, la première fois que le président Omar El-Bachir émet une amnistie générale pour parvenir à la paix et à l'accord. En 2006, explique ce document, il a gracié tous les membres des mouvements armés signataires de l'accord de paix d'Abuja, suivi d'une amnistie générale pour sept enfants ayant participé à l'attaque d'Ombdurman en 2008 et une troisième amnistie de 21 enfants ayant pris part aux batailles de Gouz Dango.

Confirmant le bénéfice de cette décision El-Bachir, le secrétaire politique de l'ancien groupe rebelle JEM-Dabajo Nahar Osman Nahar, cité par le quotidien soudanais, a affirmé que sept condamnés de son mouvement ont bénéficié du pardon présidentiel. A l'en croire ces derniers avaient été condamnés à mort après le raid contre Omdurman en 2008. Dabajo Nahar Osman Nahar, qui a noté que le décret présidentiel comprenait tous les condamnés des mouvements armés du Darfour, a ajouté que vingt autres condamnés membres de son mouvement ont été pardonnés auparavant.

Regarder dans la même direction le nième geste posé par le président Omar El Bachir, en amnistiant le plus grand nombre possible des rebelles, démontre la volonté du gouvernement soudanais à pardonner et amnistier, en faveur du renforcement de l'esprit de l'accord national permettant de parvenir à une paix durable dans le pays. Mais ici, les rebelles, de leur côté, devront également éviter de continuer à prendre les armes en vue de torpiller cet accord initié par le gouvernement. L'armée soudanaise, note-t-on, lutte contre plusieurs groupes armés au Darfour depuis 2003 et le Mouvement populaire de libération du Soudan/Nord (SPLM-N) dans les Etats du Kordofan Sud et du Nil Bleu, depuis 2011.

Soudan

CHAN 2018 - La liste du Burundi pour affronter le Soudan

Le sélectionneur du Burundi Alain Olivier Niyungeko a communiqué une liste de 30 joueurs pour la rencontre… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.