7 Avril 2017

Afrique: Twitter Lite lancé à l'assaut des pays émergents

Tagged:
Photo: pixabay.com
L'Application Twitter sur un écran de téléphone

Twitter a l'Afrique en ligne de mire. Le géant américain a annoncé, jeudi 6 avril, le lancement de Twitter Lite. Il s'agit d'un nouveau service, plus léger en données et adapté aux connexions internet lentes. L'objectif affiché de Twitter est de s'implanter un peu plus dans les pays émergents, notamment dans ceux du continent africain.

Avec Twitter Lite, le géant américain veut concurrencer Facebook en Afrique. Les créateurs du réseau social en sont convaincus et se sont donné les moyens d'y parvenir. Cette nouvelle application occupera moins d'1 Mo dans la mémoire du mobile. Et surtout, elle est optimisée pour limiter l'utilisation des données. Une perspective intéressante pour les utilisateurs de forfaits internet qui facturent les données téléchargées. Le nouveau service c'est aussi du temps gagné : il est 30 % plus rapide au lancement qu'une navigation sur le Twitter ordinaire.

Twitter et l'Afrique, « je t'aime, moi non plus »

Et si la firme à l'oiseau bleu s'emploie à faire des yeux doux à l'Afrique, c'est qu'il y a une véritable demande sur le continent. Les Africains tweetent énormément. L'agence de communication britannique Portland s'est intéressée de près à ce phénomène. Le résultat de cette étude est répertorié sur le site How Africa Tweets : 1,6 milliard de tweets géolocalisés en 2015 provenaient du continent africain. C'est 34 fois plus que les statistiques de 2012. Twitter réalise donc un bond considérable en Afrique mais reste toujours derrière son grand concurrent. 146 millions d'utilisateurs Facebook interagissent tous les jours en Afrique.

Plus d'Africains connectés pour moins de sécurité ?

Le bras de fer entre Twitter et Facebook est donc l'une des raisons de la création de Twitter Lite. S'il faut se réjouir d'une meilleure représentativité des Africains sur le réseau social, Julie Owono de l'ONG Internet sans frontières, tient à rester prudente :

« Il ne faut pas que ce soit simplement une opération marketing qui ne profitera qu'à Twitter. Il faut également que cela profite aux utilisateurs mais pas au détriment de leur droit à la vie privée, de leurs données personnelles, de la liberté d'expression, évidemment. »

Il n'est pas rare que Twitter connaisse des failles de sécurité. Le 15 mars dernier, plusieurs centaines de comptes avaient été piratés. Des comptes de personnalités politiques, de sportifs, de grands médias ou d'ONG, transformées notamment en places d'apologie au nazisme pendant plusieurs heures. Un Twitter Lite sera-t-il plus fiable ? Rien ne permet d'en être sûr.

Afrique

Le Sénégal élu parmi les 47 membres du conseil des droits de l'homme de l'ONU

Le Sénégal est élu au Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies (ONU), pour la période… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.