7 Avril 2017

Sénégal: Promotion de la migration légale et réduction des départs clandestins vers l'Ue - Plus de 88,8 milliards mobilisés pour soutenir le pays

Photo: UN NEWS
Un jeune homme attend dans un centre de transit de l’OIM à Agadez, au Niger.

Plus de 230.000 ressortissants sénégalais résidaient de façon régulière en Europe à la fin de l'année 2015. Alors que ces derniers ont contribué au développement socio-économique de leur pays d'origine mais aussi de leur pays d'accueil, entre 2014 et 2016. En tout, 58 ressortissants sénégalais ont bénéficié des opportunités et bourses du programme d'échange Erasmus+.

D'ailleurs, pour faciliter l'utilisation des canaux légaux de migration et réduire les départs clandestins plus de 160 millions d'euros (plus de 88,8 milliards de F Cfa) ont déjà été mobilisés pour soutenir le Sénégal dans la gestion de la migration et pallier ses causes profondes, à travers le Fonds fiduciaire pour l'Afrique.

A la fin de l'année 2015, plus de 230.000 ressortissants sénégalais résidaient de façon régulière en Europe et ont ainsi contribué au développement socio-économique de leur pays d'origine mais aussi leur pays d'accueil. Entre 2014 et 2016, 58 ressortissants sénégalais ont bénéficié des opportunités et bourses du programme d'échange Erasmus+.

En 2017, les universités ont introduit des demandes de financement pour 209 échanges avec le Sénégal. L'information est contenue dans le communiqué conjoint publié suite à la rencontre hier, jeudi 6 avril, à Bruxelles, entre Mme Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur.

Selon la source, les deux diplomates ont noté les efforts importants consentis et les résultats atteints par l'UE et le Sénégal pour faciliter l'utilisation des canaux légaux de migration et réduire les départs clandestins.

Dans ce cadre, plus de 160 millions d'euros ont déjà été mobilisés pour soutenir le Sénégal dans la gestion de la migration et pallier ses causes profondes, à travers le Fonds fiduciaire pour l'Afrique.

Aussi ont-il réitéré leur préoccupation commune quant au nombre de migrants mettant leur vie en péril en mer et dans le désert, ou restant bloqués sur la route vers la Méditerranée et qui sont les victimes de passeurs et trafiquants sans scrupules.

Dans ce contexte, ils se sont engagés à travailler étroitement avec l'OIM et les Etats membres afin de pouvoir accélérer les procédures nécessaires pour fournir un soutien approprié aux ressortissants sénégalais qui rentrent dans leur pays, souligne le document.

Mme Mogherini a également confirmé que la coopération entre l'UE et le Sénégal dans le domaine de la gestion des frontières s'accroitra substantiellement avec un nouveau programme de 10 millions d'euros qui débutera dans les prochains mois, succédant au projet d'appui actuel de 3 millions d'euros et complétant les différents projets régionaux dans ce domaine.

Cela inclut, notamment, la construction de près de 25 postes-frontière conjoints ainsi qu'une assistance technique et la fourniture d'équipements aux services des forces de sécurité chargés d'empêcher le trafic de migrants irréguliers.

Dans ce cadre, le renforcement de la coopération avec l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes sera poursuivi ainsi que la coopération régionale, en particulier pour démanteler les réseaux criminels.

Au paravent, Mme Mogherini et le Mankeur Ndiaye ont réaffirmé leur engagement commun à poursuivre la coopération dans le domaine de la migration, conformément aux objectifs du processus de La Valette et de son Plan d'action approuvés en 2015.

Ils ont accueilli positivement les progrès accomplis ainsi que les résultats de la réunion de hauts fonctionnaires qui s'est déroulée à la Valette en février 2017.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.