3 Avril 2017

Afrique de l'Ouest: Fonds commun de placement - CGF Bourse crée le premier fonds halal de l'UEMOA

Photo: Lejecos
Lancement du 1er fonds Halal de l'UEMOA

Pour combler les besoins des investisseurs désirant effectuer des placements qui respectent les préceptes de la Charia, CGF Bourse et CGF Gestion ont lancé, ce 12 avril 2017, à Dakar, un Fonds de placement commun (FPC) dénommé « Al Baraka » et entièrement « halal ».

«Je tiens à remercier chLe FPC Al Baraka est un fonds, à dominante actions, qui investit dans des produits financiers conformes aux exigences de la Charia.

C'est pourquoi d'ailleurs un comité de conformité a été mis en place dès le début du projet. Ce comité est composé d'éminents érudits en science islamique, comme l'imam Thierno Seydou Nourou Tall de la mosquée omarienne de Dakar, et d'experts en finance islamique, à l'instar de M. El hadj Bara Diène, le président-directeur général de la Compagnie indépendante de la finance islamique en Afrique (CIFIA).

Selon le directeur général de CGF Gestion, ce FPC constitue une triple innovation. « D'abord, ce fonds est le premier du genre dans l'espace Uemoa. Ensuite, il bénéficie de la conformité aux règles de la zone et de la finance islamique. Enfin, le produit dispose, dès son lancement, d'un vaste réseau de distribution, à commencer par quatre SGI sénégalaises », a déclaré M. Kalidou Diallo.

Pour la directrice générale de CGF Bourse, Mme Odile Kantoussan, le FCP Al Baraka « participe à la vulgarisation de la culture de l'épargne et du placement » dans l'espace économique et monétaire de la sous-région africaine.

Les souscriptions au « FCP Al Baraka » sont ouvertes à toute personne physique et morale résidente ou non dans l'espace Uemoa. Les souscripteurs, musulmans ou non, pourront ainsi profiter de placements offrant des rendements élevés et peu sensibles aux risques inhérents à un investissement boursier.

La valeur liquidative d'origine, qui correspond à une part d'action, s'élève à 1 000 francs CFA pour une commission de souscription de 500 francs CFA. LA commission de rachat est à 1 500 francs CFA, et les parts sont cessibles à tout moment sous les conditions définies dans le règlement du fonds.

La cérémonie de lancement du « FCP Al Baraka » a eu lieu en présence de MM. Gabriel Fal, fondateur et président de CGF Bourse et CGF Gestion, Mamadou Lamine Loum , ancien premier ministre du Sénégal et de partenaires financiers et techniques de la compagnie de gestion financière et de bourse.

Selon elle, ce n'est pas seulement une question de morale et d'égalité. Ce n'est pas seulement un combat contre les injustices, les humiliations, voire même malheureusement parfois les violences. C'est aussi un impératif économique. Les chiffres le prouvent.

En effet, poursuit Delphine Ndiaye qui parlait au nom de la Directrice générale du Groupe Oragroup empêchée, l'égalité homme-femme permettrait d'augmenter le PIB mondial de 12000 milliards de dollars à l'horizon 2025, soit une progression de 11%. S'il n'y avait plus de discrimination, la productivité des entreprises pourrait faire un bon de 40%. Les entreprises qui ont des femmes aux postes de management assurent aux actionnaires un rendement de 34%. Il est donc évident que les hommes ont aussi un intérêt dans la mixité.

«Tout au long de ma carrière, j'ai voulu apporter la démonstration que l'on pouvait être une femme et une professionnelle performante et engagée. Au même titre qu'un homme africain pouvait être un époux, un père et un professionnel performant et engagé», indique-t-elle.

Recevoir cette Awards, note-t-elle, constitue donc «pour moi, une immense satisfaction et une très grande fierté. Je le dédie à ma famille et à toutes équipes d'Oragroup engagées elles aussi dans ce combat de la mixité au travail».

Sénégal

Tivaouane fait allégeance à Serigne Mbaye Sy Mansour

Tivaouane a un nouveau Khalife général. Serigne Babacar Sy dit Mbaye Sy Mansour a été… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.