13 Avril 2017

Afrique de l'Ouest: Marché financier - l'Uemoa s'offre le premier fonds commun de placement

Photo: Lejecos
Lancement du 1er fonds Halal de l'UEMOA

La Société de gestion et d'intermédiation financière (Cgf) a lancé hier, mercredi 12 avril, à Dakar, le 1er Fonds commun de placement (Fcp) islamique de l'espace de l'Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa), nommé Fcp Al Baraka. Ceci en tant qu' «innovation majeure dans la finance islamique » qui «répond ainsi aux attentes des investisseurs et des épargnants qui souhaitaient investir en Bourse», soulignent les responsables.

Le premier Fonds commun de placement (Fcp) islamique dans l'espace Uemoa dénommé Fcp Al Baraka vient d'être lancé, hier mercredi, à Dakar. Il est destiné aux épargnants et investisseurs qui cherchent, en plus des avantages de la gestion collective, la garantie de la conformité de leurs placements aux règles de la finance islamique.

Ce fonds se veut d'élargir la gamme de produits d'investissement afin d'offrir des opportunités d'épargne, particulièrement, aux investisseurs désirant effectuer des placements dans des produits financiers qui respectent les principes de la Charia.

Pour éviter toute controverse, et amalgame «un Comité de conformité présidé par l'Imam Thierno Seydou Nourou Tall, Imam Ratib de la Grande Mosquée Omarienne, a été constitué pour certifier la conformité du Fcp Al Baraka aux principes du droit musulman», indique les responsables.

Le FcpAl Baraka ne pourra investir plus de 15% de son actif dans des valeurs mobilières émises par un même émetteur, sauf s'il s'agit de valeurs émises ou garanties par des Etats de l'Uemoa, auquel cas ce plafond sera porté à 25%.

La composition des actifs du Fcp Al Baraka et la conformité de sa gestion avec son règlement et sa réglementation du marché financier de l'Uemoa feront l'objet d'une certification trimestrielle par le commissaire aux comptes, en l'occurrence le cabinet Mawars Sénégal. La valeur liquidative (Vl) d'origine qui correspond au prix d'une part du Fcp Al Baraka est de 1000 FCFA et les parts sont dématérialisées et inscrites en compte.

«La Vl est calculée sur une base quotidienne», précisent les responsables.

La liquidité des placements est assurée à tout moment dans la mesure où les fonds ne sont pas bloqués et peuvent faire l'objet de retrait en cas de besoin. Seulement, «il faut garder à l'esprit que celui qui reste plus longtemps dans le fonds bénéficiera d'un rendement plus élevé que celui qui n'a été présent qu'un laps de temps», informent les responsables.

Au 31 décembre 2016, le portefeuille du fonds Placement Croissance est composé à 67,12% d'actions, 32,74% d'obligations et 0,14% de liquidités. Par compte à son démarrage en mars 2013 où il s'élevait à 1.000 FCFA, cette valeur liquidative ou prix d'achat connait une performance cumulative de 61,69%, soit une performance annuelle moyenne de plus de 10%.

En savoir plus

CGF Bourse crée le premier fonds halal de l'UEMOA

Pour combler les besoins des investisseurs désirant effectuer des placements qui respectent les préceptes… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.