13 Avril 2017

Burkina Faso: La CODER à Abidjan - «Rien ne se construit avec une nation divisée»

communiqué de presse

Dans le cadre de ses rencontres avec les anciens chefs d'Etat burkinabè, une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) a été reçue par l'ex-président Blaise Compaoré à Abidjan, le 11 avril 2017. A l'issue de ce tête-à-tête, un communiqué signé du président de la Coalition nous est parvenu et nous vous le proposons in extenso.

Le Président Blaise Compaoré a reçu à Abidjan, le mardi 11 avril 2017, une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) conduite par son Président, Maître Gilbert Noël Ouédraogo.

Dans son mot d'accueil, le Président Blaise Compaoré a remercié la délégation pour sa visite et souhaité tout le bonheur au peuple burkinabè, la paix, la stabilité et la concorde nationale au Burkina Faso. Il a notamment souligné que rien ne peut se construire avec une nation divisée, d'où la nécessité de la réconciliation nationale.

Dans cette perspective, le peuple doit se retrouver et repartir sur des bases saines.

Le Président de la CODER a remercié le Président Compaoré pour sa disponibilité et son intérêt pour la vie des Burkinabè.

Il a fait une présentation de l'historique de la CODER, de son fonctionnement, de son offre en quatre points, de ses activités en cours et à venir et des perspectives en vue de la réalisation de la réconciliation nationale.

La délégation de la CODER a informé le Président Compaoré qu'elle poursuivrait ses rencontres avec les forces vives de la nation et que dans ce cadre, elle rencontrerait dans les prochains jours les associations des victimes de l'insurrection populaire et du coup d'Etat du 16 septembre 2015 et d'autres personnalités.

Après des échanges riches et constructifs, le Président Compaoré a salué la démarche et la vision de la CODER et apporté son adhésion et son soutien au processus de réalisation de la réconciliation nationale, qui constitue une nécessité pour la relance de notre pays.

Cette rencontre, qui s'inscrit dans une démarche de réalisation du consensus national autour de la réconciliation nationale, a été aussi l'occasion pour la CODER de partager avec le Président Compaoré ses analyses sur l'état de la Nation.

Au terme des échanges, le Président de la CODER a exprimé au Président Compaoré ses sincères remerciements pour son écoute et sa disponibilité à accompagner le processus initié par la CODER.

Le Président Compaoré a recommandé à la CODER de continuer à travailler dans la même dynamique de concertation en élargissant le consensus afin d' y associer et de convaincre tous les acteurs de la vie nationale et, partant, toutes les populations, de la nécessité d'aller maintenant à la réconciliation nationale dans une démarche collective et inclusive à l'issue d'un processus consensuel, franc, sincère et sans esprit partisan.

Abidjan, le 11 avril 2017

Le Président de CODER

Burkina Faso

Arrestation de Inoussa Kanazoe - Des commerçants marchent sur le palais de justice

Inoussa Kanazoé, Président-directeur général de CIMFASO, a des démêlés… Plus »

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.