17 Avril 2017

Afrique: Sécurité maritime - Des cadres des établissements pénitentiaires de l'Afrique orientale et australe et de l'océan Indien en formation

communiqué de presse

Dans le cadre du programme régional de promotion de la sécurité maritime (MASE) qui vise à promouvoir la sécurité et la sûreté en mer dans le bassin occidental de l'océan Indien, une formation sera organisée à la Prison Training School à Beau Bassin du 18 au 22 avril 2017.

Cette initiative de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) verra la participation d'une quarantaine de directeurs des établissements pénitentiaires de l'Afrique orientale et australe et de l'océan Indien (ESA-IO) venant du Burundi, du Kenya, de Maurice, de l'Ouganda, de la Tanzanie, du Rwanda, du Sud-Soudan, de la Somalie, et des Seychelles.

Lors de cet atelier, les participants auront l'occasion d'échanger des vues par rapport aux meilleures pratiques sur la gestion des prisons. Les problèmes qui affectent le milieu carcéral et les mesures correctives seront également abordés.

La formation coïncidera avec la 6e réunion des Chefs des services correctionnels de l'EAC et la 2e réunion des Chefs des services correctionnels de l'ESA-IO. Lors de la première réunion de l'ESA-IO qui s'est tenue à Mombassa en mai 2015, Maurice avait exprimé son souhait d'accueillir ces deux réunions.

Le programme MASE

Le programme MASE vise à promouvoir la sécurité et la sûreté en mer dans le bassin occidental de l'océan Indien. Coordonné par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), il comporte cinq domaines de résultats mis en œuvre par les organisations régionales de l'Afrique orientale, australe et océan Indien (AfOA-OI) à savoir :

Résultat 1 - IGAD : Des moyens de subsistance alternatifs par le biais d'initiatives de développement professionnel et de plaidoyer contre la piraterie sont soutenus. Les mécanismes de coordination maritime sont renforcés en Somalie ;

Résultat 2 - EAC : Les capacités juridiques, législatives et infrastructurelles nationales et régionales en matière d'arrestation, de transfert, de détention et de poursuite des pirates sont développées ou renforcées ;

Résultat 3 - COMESA : Renforcement de la capacité régionale à perturber les réseaux financiers des chefs pirates et de leurs financiers tout en s'attaquant aux facteurs structurels de vulnérabilité et en minimisant l'impact économique de la piraterie ;

Résultat 4 - COI : Renforcement des capacités nationales et régionales pour les tâches maritimes et des fonctions de soutien ;

Résultat 5 - COI : Coordination régionale et échange d'informations.

Les organisations régionales - IGAD, COI, EAC et COMESA - qui mettent en œuvre ce programme, financé à hauteur de 37,5 millions d'euros sur la période 2013-2020 par l'Union européenne, travaillent étroitement avec de nombreux acteurs de la sécurité et du développement.

Ile Maurice

Découverte de sept kilos d'héroïne - Deux Kazakhs et deux Mauriciens interpellés

La courte durée de leur passage à Maurice a éveillé les soupçons des douaniers. Ravil… Plus »

Copyright © 2017 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.