17 Avril 2017

Niger: Violences au pays - Trois policiers arrêtés après une vidéo-choc sur internet

Après la mort d'un étudiant lundi 10 avril, une vidéo circule sur les réseaux sociaux, montrant des policiers qui tabassent un étudiant dans un pick-up. La scène a été filmée par les policiers eux-mêmes qui l'ont postée sur les réseaux sociaux. Trois d'entre eux ont été arrêtés.

La vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre sans ambages un groupe de policiers en train de réprimer violemment un étudiant mis à leur disposition. Les images ont choqué plus d'un Nigérien, obligeant la Direction nationale de la police à mener des enquêtes et à sévir.

« Trois de ces policiers ont été identifiés comme suspectés d'avoir participé à ces forfaits, indique le porte-parole de la police, le capitaine Adily Toro. Ils sont placés en garde à vue. La Direction générale de la police nationale se démarque totalement de ces actes et ne saurait ni cautionner, et encore moins protéger les auteurs de tels actes. »

Dans une déclaration rendue publique, le Syndicat des enseignants chercheurs de l'université de Niamey décrit ici la méthode utilisée par la police : « Même ceux qui se trouvaient dans les salles de cours, les bibliothèques, le restaurant, les dortoirs, les mosquées et les ablutoires n'ont pas été épargnés lors de cette intervention barbare », dénonce-t-il.

Dans les milieux de défenseurs des droits de l'homme, on se dit indigné. « J'ai été choqué, parce que la vidéo montre des traitements inhumains, dégradants, surtout lorsqu'ils venaient de policiers », condamne Mustafa Kadi Oumani, du Collectif pour la défense du droit à l'énergie (Coddae), acteur de la société civile et directeur de cabinet du médiateur de la République.

Dans leur intervention musclée, plusieurs équipes de journalistes ont également été prises à partie par les policiers.

Niger

Sur le campus, une reprise des cours très attendue

Les étudiants nigériens ont répondu à l'appel de leurs dirigeants et ont repris le chemin… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.