17 Avril 2017

Afrique Centrale: Stabilisation de la RCA - Le Cameroun en première ligne

De la FOMUC à la MINUSCA en passant par la MISCA, le pays n'a cessé de mobiliser ses hommes et ses moyens pour soutenir son voisin.

Vendredi 19 août 2016 à la cour d'honneur de la Brigade du Quartier général à Yaoundé, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, préside la cérémonie de prises d'armes du second contingent camerounais Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Près d'un millier d'hommes sont concernés par ce qui s'apparente à un au revoir de la patrie à ces soldats chargés de représenter le Cameroun parmi les troupes œuvrant au retour de la paix en République centrafricaine (RCA).

Une cérémonie qui intervient par ailleurs dans un contexte particulier : le président de la République, chef des armées, vient de décider de la revalorisation des primes de ces soldats de l'ordre de 80%, les faisant passer de 250 000 F à 400 000 F par homme et par mois.

Ceci avec un effet rétroactif. Le Cameroun demeure ainsi fidèle à une tradition qu'il s'est donnée : apporter son soutien à ses voisins en tout temps.

Une fidélité dans l'engagement qui lui vaut d'ailleurs la reconnaissance des Nations unies en la matière, puisque le premier commandant de la force militaire de la MINUSCA n'est autre que le regretté général de division Martin Tumenta Chomu, qui a assuré la transition de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) à la MINUSCA.

La MISCA, sous mandat de l'Union africaine, a laissé la place à la MINUSCA en septembre 2015. Avant la MISCA, il y a eu la Force multinationale en Centrafrique (FOMUC), créée en 2002 par les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), puis la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (MICOPAX), qui était une mission de la Force multinationale des Etats d'Afrique centrale (FOMAC), officiellement entrée en activité en juillet 2008.

Le Cameroun a officiellement pris part à toutes ces structures avec l'envoi de contingents militaires et de moyens appropriés pour remplir ces missions.

Cameroun

Recrutement au port de Kribi - Les arnaqueurs se frottent les mains

Les victimes se comptent par dizaines et n'ont que leurs yeux pour pleurer quand elles découvrent la… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.