17 Avril 2017

Congo-Kinshasa: Le journaliste Israël Zito entre la vie et la mort à Lubumbashi

Journaliste en danger (JED) exprime sa grande préoccupation sur l'état de santé du journaliste Israël Zito Tetela, éditeur du journal « Les Griffes » paraissant à Lubumbashi qui a été évacué d'urgence dans un centre hospitalier après avoir passé 72 heures dans un cachot du parquet de grande instance de Lubumbashi. Le journaliste est poursuivi pour « imputations dommageables » à l'endroit de Mme Bijou Mushitu Kat, Vice-gouverneur de la province du Haut-Katanga.

Selon nos sources, Israël Zito Tetela a eu un accident cardiovasculaire, jeudi, le 13 avril 2017, lorsque le parquet lui a annoncé qu'une nouvelle plainte était déposée contre lui, depuis le mois décembre 2016, par l'ancien directeur de la Direction des Recettes du Haut-Katanga (DRHKat), M. Jules Kumwimba, qui le poursuit pour avoir dénoncé dans son journal, en décembre 2016, le détournement des fonds à la DRHkat bien qu'un droit de réponse était publié en début du mois de janvier 2017.

Contactée par JED, une journaliste locale a déclaré qu'un groupe de militants de l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC, parti politique crée par des dissidents de l'opposition qui soutient le Président Joseph Kabila dont Mme Bijou Mushitu Kat est cadre) se sont attroupés, ce vendredi 14 avril 2017 vers 9 heures, devant l'hôpital où est interné Israël Zito exigeant son transfert à la prison centrale de Kasapa.

« Les agents du parquet étaient prêts de conduire Zito en prison malgré son état de santé. Les journalistes qui ont rendu visite ce matin (vendredi 14 avril 2017, ndlr) s'étaient farouchement opposés au transfert d'Israël Zito à Kasapa », a ajouté la journaliste.

Pour rappel, Israël Zito Tetela a été arrêté, le mardi 11 avril 2017, par des agents commis à la garde de la Vice-Gouverneur du Haut-Katanga pour avoir publié un article intitulé : « Le masque tombe : Bijou Mushitu Kat et ses griots combattent farouchement et à ciel ouvert le gouverneur Jean Claude Kazembe sans raison valable ».

Il a été séquestré pendant 24 heures dans les installations de la police des renseignements avant d'être transféré, le lendemain, au parquet de grande instance de Lubumbashi.

Congo-Kinshasa

L'UNC retire son délégué du gouvernement

En République démocratique du Congo, le parti UNC, Union pour la nation congolaise, retire son… Plus »

Copyright © 2017 International Freedom of Expression Exchange Clearing House. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.