18 Avril 2017

Cameroun: Formation des militaires centrafricains - L'expertise camerounaise sollicitée

En visite de travail au Cameroun, le ministre de la Défense nationale centrafricain a été reçu en audience hier par Joseph Beti Assomo

La Compagnie d'honneur et de protection de la Brigade du Quartier général était en branle hier à l'esplanade de ministère de la Défense. Ses éléments, sous le commandement du capitaine Ibrahim El Rachdini et la Compagnie de la Musique principale des armées ont constitué la troupe d'honneur, pour recevoir le ministre de la Défense nationale de la République centrafricaine (RCA). Joseph Yakete est chaleureusement accueilli sur le perron du bâtiment principal par son homologue camerounais, Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (MINDEF). Puis, une séance de travail à huis clos dans le cabinet du MINDEF, en présence des plus proches collaborateurs des deux personnalités. Joseph Yakete, assisté de l'ambassadeur de la RCA au Cameroun, S.E Martial Beti-Marace de l'inspecteur général de l'armée centrafricaine, Jean-Pierre Dolle Waya et d'autres officiers, échangera avec le MINDEF.

Aux côtés de ce dernier, le secrétaire d'Etat à la Défense chargé de la gendarmerie nationale, Jean-Baptiste Bokam, le secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants et Victimes de guerres, Koumpa Issa, le chef d'état-major des armées, le général de corps d'armée, René Claude Meka, entre autres. Aucune déclaration formelle n'a été faite après cette première étape de la visite. Toutefois, si l'on s'en tient aux éclairages de la Division de la communication du MINDEF, cette visite se situe dans le cadre de l'accompagnement du gouvernement camerounais au processus de stabilisation en RCA. Par ailleurs, selon la volonté des deux chefs d'Etat, elle vise le renforcement de la coopération militaire et technique bilatérale. Ainsi, l'un des objectifs majeurs de la visite est la formation militaire au profit des Forces armées centrafricaines (FACA). A ce titre, le ministre centrafricain de la Défense nationale a effectué une descente à l'Ecole militaire interarmées (EMIA) et l'Ecole d'état-major.

En compagnie du général de division, commandant des Ecoles et centres d'instruction interarmées, Philippe Mpay, Joseph Yakete a eu droit à la présentation de la prestigieuse institution de formation des officiers de l'armée camerounaise et du renforcement permanent des capacités de ceux-ci. Ce tour dans les infrastructures de formation a également conduit l'hôte du Cameroun au Commandement des écoles et centres d'instruction de la gendarmerie nationale (CECIGN), au Camp Yeyap. Dans ce moule réputé pour la formation spécialisée de la gendarmerie nationale qui a en son sein sept établissements, le SED, Jean-Baptiste Bokam, a indiqué qu'il s'agit du creuset de l'esprit gendarme au Cameroun. Dans sa présentation détaillée, le colonel MBOGMIS, commandant du Centre, a rappelé que le CECIGN assure la formation initiale continue et le perfectionnement des gendarmes. Le développement des compétences et l'amélioration des prestations sont également des priorités majeures. Dans l'accomplissement de ses missions, le CECIGN a déjà reçu plusieurs stagiaires venus de la RCA ainsi que de 21 autres pays.

Cameroun

Palais des congrès de Yaoundé - Différentes activités sportives émerveillent les enfants

Après sa cure de jouvence, le joyau architectural accueille des ateliers sur la partie basse. C'est dans la cadre… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.