18 Avril 2017

Cote d'Ivoire/Gabon: Coupe de la Confédération 2017 - L'ASEC et l'AS Tanda s'écroulent

Le football ivoirien n'a pas connu la joie de la célébration de la résurrection de Jésus Christ. Le dimanche 16 avril 2017, alors que la Pâques, fête la plus importante du christianisme était célébrée partout dans le monde, l'Asec Mimosas et l'AS Tanda faisaient leurs adieux à la Coupe de la Confédération. Les deux derniers représentants du football ivoirien encore en lice n'ont pas survécu au dernier tour précédant la phase de groupes.

La plus grosse surprise est venue d'Abidjan, plus précisément du stade Robert Champroux à Marcory. Battue lors de la manche aller du tour de cadrage des 16èmes de finale par la formation gabonaise de Centre de Formation Mounana (2-1), l'Asec Mimosas n'avait besoin que d'un seul but pour se qualifier. Une mission à priori à portée de main au vu de l'histoire, du vécu, du prestige, des deux formations.

Face à l'Asec Mimosas créée en 1947-1948 et ses 24 titres de champion de Côte d'Ivoire, 19 sacres en coupe nationale, une Ligue des Champions et une finale perdue, six demi-finalistes, une Supercoupe d'Afrique et une demi-finale de la Coupe des vainqueurs de coupe (ancêtre de la Coupe de la Confédération), le CF Mounana se présente donc comme une formalité.

Née seulement en 2006 avec pour palmarès un titre de champion du Gabon et deux coupes nationales, c'est plutôt ce petit sans vécu qui va faire chuter l'ogre.

Avec une défense hermétique et solide associée au manque d'efficacité offensive des Jaune et Noir (trois occasions en 90mn), les Blanc et Vert venus de Libreville ont tenu le choc. Zamblé Bi Yavo Nic Sanda et Guédégbé Corbin Franck Arnaud, les deux Ivoiriens de l'effectif de Mounana et leurs coéquipiers ont contraint les Jaune et Noir au nul (0-0). Un score d'égalité, synonyme d'élimination pour l'Asec Mimosas qui rêvait de participer à la phase de groupes depuis sa dernière présence à ce stade de la compétition en 2014.

Au Royal Bafokeng Stadium à Rustenburg en Afrique du Sud, l'AS Tanda a abandonné ses illusions de disputer la phase de poules de la 14ème édition de la Coupe de la Confédération. Les Etoiles du Gontougo, vainqueurs de la manche aller à Abidjan, ont concédé deux buts, dimanche (2-0), grâce aux réalisations de Benson Shilongo sur pénalty (28e) et Robert Ngambi (78e).

Avec une égalité parfaite sur les deux manches, il fallait recourir aux tirs au but. Une séance fatale à la formation de Tanda qui s'incline (5-4) et fait ainsi ses adieux à la compétition. Un dimanche pascal douloureux pour le football ivoirien qui perd ainsi ses derniers espoirs africains.

Cote d'Ivoire

Formation professionnelle - Une importante convention signée

Le Secrétaire d'Etat Mamadou Touré séjourne depuis le 15 octobre au Canada, pays de… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.