18 Avril 2017

Sénégal: 30 morts dans l'incendie au Daaka 2017 - Madina Gounass n'a pas dit son dernier mort

Photo: SudQuotidien
Incendie au Daaka

Six jours après le violent incendie ayant ravagé le site du Daaka de Madina Gounass, le mercredi 12 avril dernier, le bilan ne cesse de s'alourdir, passant désormais à 30 morts. Alors que samedi dernier, lors d'une visite à l'hôpital Principal où est admis un des brûlés de cet incendie meurtrier, Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l'Action sociale, annonçait 29 décès et près de 70 brûlés, des sites locaux feront état, le lendemain, de la mort d'un des blessés internés à l'hôpital de Tambacounda, portant à 30 le nombre de personnes ayant perdu la vie suite à cette tragédie.

Madina Gounass n'aurait pas encore dit son dernier mort. Alors que Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l'Action sociale, lors d'une visité samedi dernier à l'hôpital Principal où est admis un des brûlés de cet incendie meurtrier, annonçait 29 décès et près de 70 brûlés, des sites locaux feront état, le lendemain de la mort d'un des blessés internés à l'hôpital de Tambacounda, portant du coup à 30 le nombre de personnes ayant perdu la vie suite à cette tragédie.

En effet, selon ces sites d'information, de 29 morts, le bilan des personnes ayant perdu la vie dans l'incendie du Daaka de Madina Gounass est passé à 30, suite à la mort d'un des blessés internés à l'hôpital de Tambacounda. L'un des patients du nom de Yoro Sangote a succombé à ses blessures hier, dimanche 16 avril à l'hôpital régional de Tambacounda où il était interné.

Déjà la veille, le ministre de la Santé et de l'Action sociale relevait que «le bilan évolue. Il y a d'après les dernières statistiques, 29 décès pas seulement dans des structures, mais des personnes trouvées sur place», a dit Awa Marie Coll Seck aux journalistes au terme d'une visite à l'hôpital Principal où est admis un des brûlés de cet incendie meurtrier.

Elle a informé que les blessés ont été évacués grâce à un appui du SAMU national. «Je suis là, pour rendre visite aux brûlés à qui j'avais déjà rendus visite à Tambacounda et à Madina Gounass. Certains ont été évacués à Dakar et parmi eux, deux sont décédés, quelques heures après leur arrivée», a-t-elle regretté.

Et d'ajouter: «c'est ainsi que deux sont restés à Kaolack, car leur situation de santé le permettait et leur prise en charge s'est faite correctement. Les plus graves sont arrivés à Dakar».

D'ailleurs a-t-elle assuré, «deux blessés sont sortis de l'hôpital de Tambacounda. C'est une évolution à la minute près, et nous allons faire le point dans les 48h pour avoir une idée précise du nombre pour ne pas faire de doublon».

A en croire Awa Marie Coll Seck, «une cinquantaine ont été brûlés en dehors de ces personnes trouvées sur place et évacuées et qui sont au nombre de 20.

Deux blessés sont sortis de l'hôpital de Tambacounda». Elle n'a pas manqué de saluer le professionnalisme du personnel qui s'occupe des brûlés. La ministre de la Santé est aussi allée rendre visite au deuxième malade hospitalisé à l'hôpital Le Dantec.

En savoir plus

Enquète sur l'incendie du Daaka de Madina Gounass

L'enquête dans le cadre de l'incendie survenu au Daaka de Madina Gounass évolue. Un chef religieux, son… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.