18 Avril 2017

Sénégal: "2017, année de la culture est une formidable occasion de mieux positionner ce secteur"

La décision du chef de l'Etat Macky Sall de déclarer 2017 "année de la culture", offre l'occasion de "positionner encore mieux la culture dans la vie nationale", a soutenu, mardi, à Dakar, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye.

Cette décision constitue "une formidable opportunité pour positionner encore mieux la culture dans la vie nationale", a déclaré M. Ndiaye, invité d'une séance plénière de la deuxième session ordinaire du Conseil économique social et environnemental (CESE).

La célébration de 2017 comme "année de la culture" devrait "aussi permettre de montrer que la culture porte et promeut les valeurs éthiques, la citoyenneté et la conscience nationale sans lesquelles tout effort de développement est voué à l'échec", a dit le ministre.

Aussi cette décision du président Macky Sall, prise lors du Conseil des ministres du 4 janvier dernier, donne-t-il "de l'espoir à ce secteur" dont les acteurs l'ont par conséquent accueillie "avec ferveur et enthousiasme".

Il a parlé d'un accueil favorable de "toute la famille de la culture, à tous les niveaux et tous les secteurs, notamment le livre avec les écrivains, le cinéma avec les cinéastes, les arts visuels avec les plasticiens et autres".

La famille de la culture "s'est mobilisée pour faire de 2017, année de la culture, un évènement majeur", a assuré le ministre de la Culture et de la Communication.

Aux conseillers qui disent ne pas encore sentir "un bouillonnement du secteur", relativement à la célébration de cette année 2017 comme année de la culture, il a répondu : "La plupart des activités que nous menons, y compris cette activité (plénière) entre dans le cadre de la célébration de l'année de la culture".

Selon Mbagnick Ndiaye, les pouvoirs publics sont par ailleurs en train d'étudier la possibilité de mettre en œuvre, cette année, une vingtaine de recommandations formulées par les membres du Conseil économique social et environnementale, des mesures et orientations jugées innovantes pour la gestion et la valorisation des infrastructures et industries culturelles.

Dans le domaine des infrastructures par exemple, il s'agit notamment d'établir une cartographie complète des infrastructures culturelles au Sénégal, par région, département et commune, a indiqué Mbagnick Ndiaye.

Il annonce que "dans les jours à venir, pour ne pas dire les mois à venir", le chef de l'Etat Macky Sall "va recevoir l'ensemble des acteurs culturels", au sujet notamment de la célébration de l'année culturelle.

Si l'on en croit le ministre, les acteurs culturels "sont entés dans une effervescence générale" en perspective de cette audience.

"Tous les acteurs culturels seront avec le chef de l'Etat. Ce sera un moment fort de rencontre entre le premier protecteur des Arts et Lettres et ceux-là même qui sont chargés de véhiculer cette culture", a-t-il dit.

Sénégal

Délivrance «anarchique et partisane» des cartes d'électeur - Y En à Marre indexe l'Etat

La cadence poussive de distribution des cartes d'électeurs, suite à la refonte du fichier… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.