18 Avril 2017

Afrique du Nord: Les ministres arabes des Finances examinent à Rabat la situation économique et financière internationale

Alger — Le Conseil des ministres arabes des Finances a tenu mardi sa 8ème session à Rabat (Maroc), en présence de M. Mouatassem Boudiaf, ministre Délégué auprès du ministre des Finances, Chargé de l'Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers.

Au cours de cette session, tenue en marge des assemblées annuelles des institutions financières arabes, les ministres arabes des Finances ont examiné la situation économique et financière internationale et ses conséquences sur les économies des pays arabes, à la lumière de ses derniers développements et plus particulièrement sur les pays arabes exportateurs de pétrole en raison de la chute des prix du brut, indique un communiqué du ministère des Finances.

Par ailleurs, ils se sont concertés sur la nécessité d'une coordination de leurs positions avec les institutions financières internationales à savoir, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI).

S'agissant des assemblées annuelles des institutions financières arabes, les réunions des Conseils des Gouverneurs de ces institutions se sont penchés notamment sur les aspects de gestion ainsi que sur les moyens à mettre en oeuvre pour les besoins des pays membres.

Au cours de ces assemblées, M. Boudiaf a présidé la 42ème réunion du Conseil des Gouverneurs de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).

Dans son allocution, le ministre s'est félicité des résultats remarquables réalisés par la BADEA au cours de l'exercice 2016 en matière de financements notamment ceux destinés au secteur privé et à la promotion des exportations arabes vers les pays africains.

Il a également indiqué que le résultat positif réalisé durant cet exercice par cette institution est dû en particulier à la politique clairvoyante que la BADEA a adoptée en matière de gestion et de diversification de son portefeuille d'investissements.

Selon M. Boudiaf, il est attendu que la BADEA poursuive le rythme des réalisations de cette année en le renforçant durant les années à venir de manière à satisfaire les ambitions et les espoirs des pays membres qui attendent à ce que cette institution soit d'une aide efficace au service de la coopération arabo-africaine.

Le ministre a également participé à la 7ème réunion du Conseil de supervision du Compte Spécial pour le financement de la PME du secteur privé, dont l'objectif est d'accompagner les PME des pays arabes en leur apportant le financement et l'assistance technique nécessaires.

En marge de ces réunions, il a également rencontré les responsables des institutions financières arabes avec lesquels il a évoqué les relations avec l'Algérie. Ces derniers ont exprimé leur satisfaction quant à la nature et au niveau appréciable de leurs relations avec l'Algérie.

M. Boudiaf a également eu des entretiens avec certains de ses homologues avec lesquels il a procédé à un échange de vue sur la situation économique mondiale et ses répercussions sur la région arabe ainsi que sur l'état des relations bilatérales et les moyens de les développer.

Algérie

A Oran, les départs vers l'Europe continuent à augmenter

En Algérie, des milliers de personnes ont quitté le pays sur des canots pneumatiques vers l'Europe cette… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.