19 Avril 2017

Madagascar: Affaire Claudine R. - Wake Up Madagascar exige la démission des responsables !

Le mouvement « Wake Up Madagascar » suit de près - comme il l'avait claironné - l'évolution de l'affaire Claudine Razaimamonjy.

Les publications y afférentes s'amoncellent sur le réseau social Facebook et les revendications sont nombreuses. Après l'évacuation sanitaire ou l'évasion de la conseillère spéciale du chef de l'Etat, « Wake Up Madagascar » exige que des têtes tombent. En effet, « au nom du peuple, nous préconisons la démission de ceux et de celles qui ont participé à l'évasion de Claudine Razaimamonjy, car il s'agit d'une infraction », lit-on sur la page officielle (Facebook) du mouvement.

Effet domino. La plupart des citoyens attendent avec impatience le retour de la « Dame de fer » du régime Rajaonarimampianina sur le sol malgache pour qu'elle purge sa peine et que les affaires dans lesquelles elle est engluée puissent être élucidées. En d'autres termes, le commencement de l'Etat de droit - bien que timoré - doit être effectif et pérenne. « Nous appelons la Justice à poursuivre les complices », continue « Wake Up Madagascar », car, « c'est répréhensible ».

Si la Justice prend effectivement, sincèrement et objectivement ses responsabilités, cela va entraîner un grand effet domino autour de l'entourage de Hery Rajaonarimampianina. Par ailleurs, ce dernier exige également que soit reconsidéré le cas des trois inspecteurs d'Etat grâce à qui l'on a pu découvrir cette affaire. Pour marquer que « Wake Up Madagascar » est bien éveillé et demeure vigilant, il donne rendez-vous vendredi prochain devant le tribunal Anosy à 12h30 pour une manifestation pacifique.

Madagascar

Un trafic de véhicules de luxe mis à nu

L'administration douanière s'est lancée dans une chasse ouverte contre le trafic international de… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.