19 Avril 2017

Congo-Kinshasa: Accord du 18 octobre sous la houlette de Gaston Dyndo Zabondo - Bruno Tshibala - Le Cartel de membres signataires frappe à la porte !

Ils ont été à la Cité de l'Union Africaine, pour sauver la patrie des affres des événements annoncés autour du 19 décembre 2016. Ils ont également soutenu les discussions directes du Centre Interdiocésain, à la Gombe, où les Evêques, investis d'une mission de bons offices par le Président Kabila, avaient placé autour d'une même et seule table, les principales forces politiques pour négocier la paix dans le pays.

Loin de catéchumènes de l'apocalypse ou du chaos, le Cartel de membres signataires de l'Accord du 18 octobre, laissés sur les bords des discussions directes, alors qu'ils y étaient préparés, ne trouvent pas mieux que de soutenir Tshibala et de le pousser à faire vite, pour engager la RD. Congo sur la voie des élections libres, transparentes et démocratiques.

Gaston Dyndo, Angèle Makombo et Bruno Mavungu Puati sont de ceux-là qui, en tout état de cause, exigent un audit de l'action des membres du Gouvernement Badibanga et, par ricochet, décrètent une sanction négative à l'encontre de ceux qui n'auront joué qu'au figurant, durant ces quelques trois mois de règne aux affaires.

Globalement, dans une déclaration dont la teneur est lisible dans le document ci-dessous, ils frappent à la porte de Bruno Tshibala Nzenzhe, nommé Premier Ministre, le 7 avril dernier, au terme d'une Ordonnance Présidentielle, en remplacement de Samy Badibanga, arrivé à l'Hôtel du Gouvernement, le 17 novembre 2016.

Il succédait, en son temps, à Matata Ponyo, l'homme à la cravate rouge sur fond d'un éternel costume noir, soutenu d'une permanente chemise blanche dont la longévité de son séjour aux commandes de l'Exécutif Central, aura pris, au bas mot, quatre ans et huit mois.

Les hommes passent et les institutions restent, dit-on. Passez, donc, à l'essentiel ! Lisez, plutôt, la déposition du Groupe de Gaston Dyndo et Angèle Makombo Eboum. A Bruno Tshibala, l'homme au four et au moulin, qui compose encore son gouvernement, de juger, à juste titre, la pertinence de cette démarche, au gré des alliances qui se font et se défont.

Congo-Kinshasa

Julien Paluku alerte sur une nouvelle guerre au Nord-Kivu

Cette fois-ci, c'est le gouverneur de la province du Nord-Kivu, lui-même, qui sonne l'alerte. Julien Paluku… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.