19 Avril 2017

Sénégal: Amélioration des programmes scolaires - Le bassin ouest et centre contextualise sa démarche

Les commissions pédagogiques des bassins Ouest et Centre du Projet d'Appui au Renouveau des Curricula (PARC) ont hier, mardi 18 avril 2017, initié un atelier de partage des modalités de mise en œuvre du projet. Il s'agit pour les commissions pédagogiques d'apporter une cohérence entre les ordres d'enseignement et une offre de formation des enseignements et des manuels didactiques adaptés aux enjeux actuels de société. Pendant deux jours, les participants des bassins Ouest et Centre du Parc, en revisitant les étapes proposées, travaillent sur la validation d'un Document d'organisation et de Méthode (Dome) pour tracer un cadre technique de mise en œuvre d'un nouveau curriculum cohérent du préscolaire à l'université.

Toutefois, signalent les organisateurs, le curriculum unifié doit prendre en compte les particularités des ordres d'enseignement et les spécificités disciplinaires.

Le Doyen de l'Inspection générale de l'éducation et de la formation (Igef), Ndiogou Faye, préconise une pluridisciplinarité, car, soutient-il, il y a un manque de points d'ancrage du curriculum sur les niveaux d'enseignement, notamment l'élémentaire, le moyen secondaire et l'université.

«Face à l'évolution de la société, les programmes doivent être régulièrement revus et réactualisés. Les différentes matières doivent être liées et être en phase avec les nouveaux paradigmes», a précisé le doyen de l'Igef, Ndiogou Faye.

Pour le démarrage de la seconde phase des activités du Parc, les participants partageront le Cadre technique de la réforme, sur le Dome consolidé et sur la préparation du Mapping (enquête dans les établissements ciblés). Ces échanges devront dégager avec le Dome, un renouveau du curriculum articulé autour des programmes scolaires, l'évaluation des enseignements et des apprentissages et les manuels scolaires.

En cherchant une cohérence sur les niveaux d'enseignement, le Parc voudrait des profils de sortie des élèves compétents dans la vie active.

Revenant sur l'offre de formation des enseignements adaptée, le Doyen de l'Igef préconise une intégration dans les enseignements les nouveaux enjeux, notamment le développement durable, la santé de la reproduction, la question de l'équité et de l'égalité des genres.

L'amélioration du système éducatif doit évoluer en fonction de l'évolution de la société. Il s'agit de faire des ajustements pour être conforme à l'évolution de notre société, souligne Awa Guèye Diagne. Pour la responsable du Bassin ouest, «les programmes doivent être régulièrement revus et réactualisés. L'évaluation, les outils didactiques disponibles, la formation doivent être en phase avec l'évolution de la société et du monde en général».

Sénégal

Classement africain des transferts d'argent de la diaspora

Le Nigeria est le pays d'Afrique subsaharienne qui a reçu le plus de fonds envoyés par les migrants en… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.