19 Avril 2017

Seychelles: Échange gratuit d'anciennes étiquettes de coco de mer aux Seychelles - Les permis expirent le 28 Avril

Le Ministère des Seychelles pour l'Environnement, l'Energie et le Changement Climatique a indiqué que l'échange des anciennes étiquettes de coco de mer et permis contre les nouveaux se termine le 28 avril.

Le directeur général de la biodiversité, de la conservation et de la gestion affirme qu'environ 500 cocos de mer ont reçu de nouvelles étiquettes.

Le nouveau système d'étiquetage holographique et de permis pour les cocos de mer visant à réduire les contrefaçons et à protéger les espèces endémiques a été introduit plus tôt cette année.

Marie-May Muzungaile a indiqué que les fonctionnaires ont travaillé avec une centaine d'individus et d'entreprises et que les étiquettes et les permis ont été échangés.

«Nous avons commencé à travailler avec des entreprises, des magasins et des boutiques de souvenirs pour cet exercice. Cela terminé, nous nous concentrons maintenant sur les individus ».

Les anciennes étiquettes peuvent être échangées contre de nouvelles au bureau de l'environnement au Bureau 205 à Aarti Chambers, dans le quartier central de Mont Fleuri pendant les heures de travail, du lundi au vendredi.

Muzungaile a indiqué: « Une fois le délai dépassé, les gens devront payer les nouveaux permis ».

A Praslin, la deuxième île la plus peuplée, Muzungaile a déclaré que l'exercice se déroulait sans problème.

Pour les résidents de La Digue, la troisième île la plus peuplée, l'échange se fait auprès du bureau de l'environnement de Praslin.

Le problème c'est la difficulté de retracer les permis datant de plus de 12 ans.

«Nos enregistrements sont très détaillés depuis 12 ans. Nous avons également réalisé un recensement de Coco de mer en 2012 et tous ces enregistrements sont pertinents et contribuent à cet exercice d'étiquetage, après ce temps nous pouvons encore faire un suivi, mais nous avons des défis avec des permis délivrés dans les années1970 ».

Si le permis ne peut pas être retrouvé, le propriétaire n'a d'autre option que d'en acheter un nouveau, car il est illégal d'avoir un coco de mer sans étiquette et permis.

Le ministère affirme qu'ils n'a aucun contrôle sur les noix qui ont quitté le pays, mais les étiquettes et les permis sont dans le système et resteront valides.

Trouvé uniquement aux Seychelles, un archipel dans l'océan Indien occidental, le coco de mer est la plus grande noix au monde et se développe naturellement sur Praslin, la deuxième île la plus peuplée et Curieuse, gérée par l'Autorité des parcs nationaux des Seychelles.

La réserve naturelle de la Vallée de Mai sur Praslin, patrimoine mondial de l'UNESCO, abrite une forêt vierge où le coco de mer pousse naturellement. La réserve est gérée par la Fondation des îles Seychelles (SIF).

Seychelles

Epidémie - Un cas de peste importé confirmé aux Seychelles

L'épidémie de peste à Madagascar a été exportée aux Seychelles. Ce pays aurait… Plus »

Copyright © 2017 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.