20 Avril 2017

Maroc: Driss Lachguar fait le point sur Médi1 TV - La formation du nouvel Exécutif et la vie du parti évoquées par le Premier secrétaire de l'USFP

Le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, a saisi l'occasion de son passage à l'émission phare de Médi1 TV « Bidoun taradoud » pour expliciter quelques questions relatives aux tractations pour la formation du gouvernement Saad Eddine El Othmani ou à la vie du parti.

Il a ainsi rappelé que l'USFP a participé au gouvernement sur décision de ses instances dirigeantes, à savoir la Commission administrative nationale et le Conseil national.

« Les observateurs de la vie politique nationale, a-t-il expliqué, savent qu'on a proposé à l'USFP de faire partie de l'Exécutif mais qu'il a décliné l'offre suite à une décision de ses instances.

Face à l'évolution de la situation internationale et régionale au cours des cinq dernières années, notre parti a décidé de participer à la gestion de la chose publique et j'ai été chargé d'engager les consultations » à ce propos.

Le dirigeant ittihadi a également démenti plusieurs idées fausses véhiculées lors des tractations. Il a ainsi déclaré: « Au cours des consultations, il y a eu désinformation parfois.

Au Danemark, un parti, qui a été classé 5ème aux élections, préside le Parlement et dans d'autres pays, des partis classés à la 5 et la 6ème places dirigent le gouvernement ».

Driss Lachguar a, par ailleurs, affirmé qu' « il faut distinguer entre le parti classé à la 1ère place et celui qui dispose de la majorité. Saad Eddine El Othmani était conscient de cette réalité lorsqu'il avait été chargé par S.M le Roi de former le gouvernement. C'est pour cela qu'il a tenu à ce que son parti dispose d'une majorité ».

Il a également souligné que le gouvernement est déjà constitué, qu'il faut regarder vers l'avenir et que l'USFP contribuera au succès de cette nouvelle expérience gouvernementale.

En ce qui concerne la vie interne du parti, le dirigeant ittihadi a tenu à préciser que ce dernier reste ouvert au débat, en mettant en exergue le fait que tout ce qui s'est passé ces derniers jours est tout à fait normal.

Dans ce sens, a-t-il précisé, la direction du parti est tenue d'écouter les points de vue mêmes s'ils sont erronés. « C'est la démocratie par excellence ».

Il a affirmé que 40 jours constituent un délai suffisant pour ouvrir le débat au sein du parti en vue de préparer le Congrès national qui se tiendra les 19-20-21 mai 2017, soulignant que plus 20 rencontres ont été organisées dans plusieurs villes pour débattre des documents qui seront soumis aux congressistes et que d'autres rencontres à ce sujet sont prévues au cours des jours prochains.

Maroc

Message de félicitations de SM le Roi au nouveau khalife général de la Tariqua Tidjania au Sénégal

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a adressé un message de félicitations au nouveau khalife… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.