20 Avril 2017

Congo-Kinshasa: Promotion d'accès à l'eau potable /SNHR - Georges Koshi enregistre des statistiques performantes dans sa gestion

Le service national d'hydrique rurale, S.N.H.R en sigle, a précisément cinq missions dans son fonctionnement. Il s'agit de fournir de l'eau potable aux habitants de campagnes et des périphéries des centres urbains en qualité et en quantité suffisantes.

Il est appelé à contribuer à la lutte contre les maladies d'origine hydrique. Le SNHR a parmi ses prérogatives la mission de promouvoir le regroupement des populations en plus de sa contribution au développement agricole par l'apport artificiel de l'eau aux cultures et pâturages. Il assure, également, la desserte en eau aux animaux d'élevage.

Cependant, l'accès à l'eau potable demeure un défi majeur dans les quartiers périphériques de la ville de Kinshasa. La situation est plus dramatique à l'intérieur du pays, car près de 50 millions de congolais n'ont pas accès à l'eau potable dans les milieux ruraux de la RDC. Comment améliorer l'accès à l'eau potable en RDC ?

La réponse à cette question est à recherchée dans la gestion de ce service à travers les statistiques avancées. S'il faut s'en tenir aux statistiques, il faut aussi reconnaitre le sens managérial de celui qui assume la Direction Nationale sans lequel les vies humaines sont en grande partie sauvées. Georges Koshi, Directeur National de SNHR a prouvé ses capacités d'un bon gestionnaire et maitrise profondément ce domaine spécialisé du Ministère du développement rural.

Avec son savoir faire Georges Koshi, directeur a, à son actif, déjà aménagé plus de 1.140 forages, 60 adduction d'eau et plus de 3.000 aménagements de sources d'eau en faveur de la population congolaise.

Tous ces travaux ont été rendus possibles grâce à son management exemplaire et avec l'appui des bailleurs de fonds en collaboration avec la République Sud-africaine. Il y a lieu de retenir que ces réalisations s'inscrivaient dans le cadre du projet « water for all democratic of Congo » qui s'étalait sur une période de cinq ans, soit de 2011 à 2016.

Pendant cette période, ce projet entendait réhabiliter, 120 pompes manuelles, pour desservir environ 60.000 personnes à Luozi au Kongo-central, 60 forages pour 30.000 personnes au Sud-Kivu et 60 forages équipés des pompes manuelles seront réalisés pour 30.000 personnes dans la zone de santé de Kamiji, au Kasaï-Oriental.

Selon les sources recoupées, il était prévu dans le cadre de ce projet la construction de 9.900 forages pour approvisionner en eau potable 9,4 millions de personnes.

Les statistiques du ministère du développement rural démontrent que la RDC a un faible taux de desserte en eau potable, avec une mortalité hydrique élevée. Plus de 4.000 enfants, selon les statistiques, meurent chaque année par manque d'eau potable.

Nonobstant cet état des lieux, il faut relever que le service national d'hydraulique rural (SNHR) dispose des atouts techniques performants.

Il compte 33 ateliers de forage appropriés, capables d'aller jusqu'à 300 m de profondeur. La poursuite du partenariat de ce projet sera connue dans les jours à venir.

Congo-Kinshasa

Papa Wemba forever !

La mémoire de Papa Wemba se perpétue de la meilleure manière. Cette semaine la capitale ivoirienne,… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.