20 Avril 2017

Angola: Le pays aborde la question des correspondances bancaires à Washington

Luanda — La question d'appui à l'accès aux services de correspondance bancaire, un problème qui affecte aussi l'Angola, a été discutée mardi à Washington DC, Etats-Unis d'Amérique, entre la délégation angolaise et le vice-président de la Banque Mondiale (BM), Mahktar Diop.

La délégation angolaise conduite à cette rencontre par le ministre des Finances, Archer Mangueira a suggéré à la Banque Mondiale de traiter ce problème avec sérieux, surtout qu'il constitue une situation d'exclusion financière des pays avec fragilités institutionnelles du système financier international.

La question est abordée au moment où la BM évoque l'inclusion financière des citoyens des pays affectés par cette question.

La délégation angolaise qui séjourne à Washington DC dans le cadre des réunions de Bretton Woods, a également abordé avec le vice-président de la BM, les questions liées à la structure du nouveau partenariat entre l'Angola et cette institution financière tenant compte des projets en cours de réalisation et des besoins financiers.

Angola

Alphonse Bilé - «On pouvait faire une belle fête du basket au Congo»

La confédération africaine de basket-ball (FIBA Afrique) a confié l'organisation du Championnat… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.