20 Avril 2017

Sénégal: 10éme edition de la rencontre internationale des arts de Ziguinchor (Z'arts10) - Le manque de soutien de l'etat decrie

En prélude à la dixième édition de la Rencontre internationale des arts de Ziguinchor (Z'arts10), prévue du 27 décembre 2017 au 3 janvier 2018, le promoteur culturel Omar Camara et son équipe ont tenu une conférence de presse hier, mercredi 19 avril au Centre culturel Blaise Senghor. Occasion saisie pour appeler les autorités à soutenir l'évènement qui sera marqué cette année par l'inauguration de l'Espace culturel Résidence d'artistes «Kuyan Baa».

A huit mois de la tenue de la Rencontre internationale des arts de Ziguinchor (Z'arts10) (du 27 décembre prochain au 3 janvier 2018), les organisateurs sont déjà à pied d'œuvre pour la réussite de cette 10ième édition.

En conférence de presse hier, mercredi 19 avril au Centre culturel Blaise Senghor, ils ont fait savoir que cette année, l'inauguration de l'Espace culturel Résidence d'artistes « Kuyan Baa », du nom de la « rentrée des initiés dans les bois sacrés en langue mandingue », viendra donner un cachet particulier à l'évènement.

Le promoteur culturel et coordonnateur du projet, Omar Camara, a surtout déploré le manque d'appui de l'Etat. « Sur le plan international, tous les partenaires ont financé leur part, il n'y a que l'Etat sénégalais qui n'a pas participé à ce projet sur le plan financier, matériel et moral », regrette Omar Camara.

Pourtant, a-t-il ajouté, « un tel projet de coopération et de solidarité installé à Ziguinchor, et réalisé par un fils de la région, un Sénégalais comme moi, pour le développement de la Casamance dans le secteur culturel touristique et artistique, devrait être bien accompagné par les autorités ».

En effet, outre la création d'emplois, le projet Espace culturel Résidence d'artistes « Kuyan Baa » va, selon son coordonnateur, permettre «d'installer la paix définitive en mettant en avant la dimension culturelle du développement, dans une région aussi culturelle que la Casamance, et élargir l'intégration sous-régionale ». Ce, en donnant une « autre image de la Casamance à travers sa culture ».

Justifiant l'importance du « Kuyan Baa », l'artiste plasticien Viyé Diba soulignera que ce qui est « fondamental, c'est (de voir) comment créer un creuset de valorisation, de prise de conscience de la question nationale car une culture qui ne répond pas aux problèmes existentiels de ceux qui la pratiquent devient une espèce de berceuse pour endormir ».

Venu soutenir le projet, l'ancien ministre de la Culture, Amadou Tidiane Wone, dira que « Omar Camara a fait ce que nos autorités auraient pu faire et donc il mérite le soutien de tous les Sénégalais pour l'avenir de la Casamance et de son tourisme ».

Il a donc appelé le gouvernement à soutenir ce « projet de paix et de coopération culturelle ». Ce qui fera dire à Omar Camara que, dans la mesure où 2017 a été décrétée année de la culture, les autorités doivent mettre la main à la pâte pour la réussite de l'évènement, et surtout pour aider à boucler le budget du Festival.

Sénégal

Classement FIFA - Les Lions s'emparent de la première place africaine

L'équipe du Sénégal, qui a bouclé les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 par… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.