20 Avril 2017

Sénégal: Diourbel/Formation de 25 jeunes sur l'artisanat - La création de sections de serigraphie et de transformation de produits locaux en perspective

Le Centre départemental d'éducation populaire et sportive (CEDPS) de Diourbel organise du 19 au 26 Avril deux sessions de formation sur la sériographie et la transformation des produits locaux, destinées à 25 jeunes garçons et filles. Il s'agit de 10 jeunes garçons pour la sérigraphie et de 15 jeunes filles pour la transformation de produits locaux. L'objectif est de renfoncer la capacité des jeunes de la commune en artisanat. La finalité est d'arriver à mettre en place une section de sérigraphie et une autre de transformation de produits locaux.

La jeunesse Sénégalaise en général, et celle de Diourbel en particulier, vit une situation de pauvreté et de précarité causée par un taux de chômage élevé et un faible niveau de qualification et de formation pour cette frange de la population.

Selon le rapport 2014 du Bureau international du travail (BIT), l'analyse de la situation se présente comme suit: 72,5 pour cent de la population active au Sénégal sont âgé de 15 a 35 ans, 46 pour cent des jeunes demandeurs d'emplois n'ont ni formation, ni qualification.

Aussi, 31 pour cent des demandeurs d'emplois sont des diplômés de l'enseignement supérieur, 200.000 nouveaux demandeurs d'emploi par an et 22,7 pour cent des jeunes sont des chômeurs.

C'est dans ce contexte que le CDEPS de Diourbel, en rapport avec la mairie, a organisé cette session de formation en sérigraphie et en transformation de produits locaux dans la période du 19 au 26 avril pour apporter une solutions aux multiples problèmes auxquels sont confrontés ces jeunes.

La directrice du CDEPS de Diourbel, Mme Rosalie Gomis, explique que l'objectif de ces deux sessions de formation est de renforcer la capacité des jeunes de la commune de Diourbel en artisanat. Il s'agit d'une session en sérigraphie concernant 10 jeunes garçons et une autre session de formation en transformation de produits locaux avec 15 jeunes filles.

A la fin de cette formation, Mme Gomis, envisage d'aider ces jeunes à créer une section de sérigraphie et une autre de transformation de produits locaux dans les locaux du CEDEPS pour accompagner ces jeunes.

Elle n'a pas manqué de lancer un appel aux partenaires techniques et financiers pour l'accompagnement de ces jeunes. La finalité de ces formations, dira-t-elle, c'est d'arriver à mettre en place une section de sérigraphie et une section de transformation des produits locaux.

Doudou Thiam, formateur en teinture-sérigraphie bâtie explique les différents modules de cette formation. «On va se consacrer sur les modules sérigraphie artisanale à savoir l'impression à la soie, la sérigraphie semi industrielle à savoir la sérigraphie avec écran de soie et au transfert.

Le résultat attendu c'est de permettre aux jeunes de comprendre les méthodes des RHUSSE et de la sérigraphie avec pochoirs, mais aussi de maitriser la sérigraphie avec l'écran de soie».

Les bénéficiaires de cette session de formation saluent cette initiative du CEDEPS, en partenariat avec la mairie de Diourbel. Ousmane Ndiaye, leur porte-parole, estime que la sérigraphie est méconnue des populations alors que c'est un métier porteur, a-t-il conclu.

Sénégal

Weebi, une application innovante au service des commerçants

Les outils numériques peuvent rendre de nombreux services, y compris là où on les attend le moins.… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.