21 Avril 2017

Afrique du Sud: Quiproquo au sujet du statut du pasteur congolais Mukungubila

Cet opposant au président de RDC Joseph Kabila est réfugié en Afrique du Sud depuis 2014. Mukungubila est recherché par son gouvernement pour son implication présumée dans des violences en RDC fin 2013. En début de semaine, celui-ci affirmait avoir obtenu l'asile politique, mais ces affirmations ont aussitôt été démenties par le gouvernement sud-africain. Cependant, la justice lui a donné raison, selon son avocat.

Selon l'avocat du pasteur Mukungubila, celui-ci a bien obtenu l'asile politique, malgré ce qu'affirme le gouvernement sud-africain. La Haute Cour de Pretoria, dit-il, s'est substituée au ministère de l'Intérieur et lui a accordé l'asile.

Il ajoute que le gouvernement avait failli à ses obligations et que son refus initial d'accorder l'asile au pasteur congolais - sous prétexte qu'il était recherché dans son pays - allait à l'encontre de la Constitution sud-africaine.

Joseph Mukungubila s'est dit soulagé et parle de « manigance politique ». « La Haute Cour s'est substituée au ministère de l'Intérieur, voyant qu'il y avait une manigance politique.

Interpol est venu, ils m'ont pris à la maison, en citant le terme de "criminel". J'ai dit "moi criminel ?" Mon casier judiciaire est très propre. C'est une manigance pour me faire taire parce que je suis en train de mener le combat pour le pays, pour ma nation. »

Le pasteur ajoute qu'il va continuer le combat depuis l'Afrique du Sud. Quant au ministère de l'Intérieur, il a indiqué qu'il ferait appel de ce jugement de la Haute Cour.

Afrique du Sud

SuperSport United jouera la finale contre le TP Mazembe

Mauvaise séquence pour le football tunisien. Une heure après l'élimination de l'Etoile du Sahel en… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.