21 Avril 2017

Afrique Australe: Deux Rassemblements au Fleuve Congo Hôtel, Félix Tshisekedi et Joseph Olenghankoy - Une altercation devant les experts de la SADC

Qui, de deux personnalités: Félix Tshisekedi et Joseph Olenghankoy a le charisme d'homme providentiel, bien attesté, doublé d'un leadership responsable, susceptible de galvaniser de masses et de conduire le Rassemblement? Il n'y a pas à réfléchir longtemps pour répondre à une telle question.

Selon les dires de plusieurs observateurs, la balance pèse lourdement du côté de Félix Tshisekedi Tshilombo. Joseph Olenghankoy, noir sur blanc, serait qu'un usurpateur mieux, un pion au service du pouvoir pour obstruer la mise en application de l'Accord de la Saint Sylvestre pour lequel, le patriarche Etienne Tshisekedi a payé de sa vie.

Partant, disent-ils, on doit le dénier de toute qualité d'engager le Rassemblement. Il serait malléable pour lui, à cesser de distraire la population, ont-ils martelé.

Le Rassemblement qui est une méga structure de regroupement politique qui aspire au changement radical du système en République Démocratique du Congo a besoin de compter en son sein, des hommes de convictions avec un idéal commun, prêts à se mortifier pour l'intérêt général et non des hommes qui, durant toute leur vie sont de partisans de la politique du tube digestif.

Le scandale du Fleuve Congo Hôtel donne un goût amer. Il n'est pas beau à voir ni à entendre.

Pour la petite histoire, devant les membres de la SADC, un incident a été évité de justesse entre Félix Tshisekedi hôte de marque de la SADC au Kempinski Fleuve Congo Hôtel et Joseph Olenghankoy qui se serait improvisé au rendez-vous.

La scène macabre entre le camp de Félix Tshisekedi et celui de Joseph Olenghankoy, s'est déroulée, ce Jeudi 20 avril 2017, au Fleuve Congo Hôtel devant la presse tant nationale qu'internationale ainsi que d'éminentes personnalités.

Inexorablement, les membres de la SADC n'avaient pas dans leur agenda, à recevoir deux ailes du Rassemblement pour une consultation. Curieusement, deux branches font irruption mettant ainsi dans l'embarras, les consultateurs.

Très furieux d'avoir invité en même temps, ses adversaires qui chercheraient à l'enterrer politiquement, le président Félix Tshisekedi a, pour sa part décliné l'offre estimant qu'il est impossible pour lui à se mettre autour d'une même table avec Joseph Olenghankoy.

Pour le président du Rassemblement Félix Tshisekedi, toute consultation doit être menée conformément à l'Accord du 31 décembre 2016. Aller en dehors d'un tel cadre, c'est cautionné ce dont les parties prenantes aux discussions directes se sont engagées.

Atout prendre, la tentative de ramener les deux ailes sur une même table de négociations n'ont pas abouti. Qu'à cela ne tienne, seule l'aile Olenghankoy s'est retrouvée devant les experts de la SADC.

Toutefois, le Rassemblement de Limete affirme recevoir en consultation, les membres de la SADC pourvu que ce soit dans le cadre de l'Accord de la CENCO.

Il convient de rappeler que les membres de la SADC séjournent à Kinshasa pour tenter à leur manière, de chercher des solutions idoines à la crise qui paralyse la RDC et qui l'empêche à mettre en œuvre l'Accord de la Saint Sylvestre.

Congo-Kinshasa

Bruits des bottes dans les deux Kivu

La guerre reste donc cyclique dans la partie Est de la République démocratique du Congo et… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.