21 Avril 2017

Congo-Kinshasa: Multiplicité des taxes - Malemba-Nkulu - Pico Mwepu crie au scandale et interpelle les autorités !

Comme tout bon Député National, Pico Mwepu Kanyanta Bilonda se veut toujours du côté de la population congolaise, plus particulièrement celle de sa base électorale de Malemba-Nkulu.

Lors de ses dernières vacances parlementaires, cet élu a fait un constat malheureux en ce qui concerne le nombre de péage dans les routes de sa circonscription électorale. Il y a des taxes qui échappent même aux autorités de l'Etat. Tenez ! Dans une distance de 66 Kilomètres, Pico Mwepu Kanyanta a remarqué trois péages où l'on y exige des sommes exorbitantes. Se confiant à La Prospérité, le parlementaire souligne que cette manière de faire n'aide pas la population de cette contrée qui vit déjà dans une misère inexplicable. Fort de la gravité des faits, nous avons alerté les autorités au niveau du Gouvernement central pour que cette situation soit réglée dans le meilleur délai.

Pico Mwepu continue de dénoncer les actes qui n'honorent pas le bon fonctionnement de son pays. Lors de ses vacances parlementaires, ce Député National a remarqué que les pauvres populations payaient plusieurs taxes non reconnues par les autorités compétentes. C'est dans ce sens qu'il a dénoncé cette manière de faire en interpellant l'Etat pour que cela prenne fin. Joint par La Prospérité, il s'est exprimé en ces termes : « Sur le plan de voies de communication, nous avons trouvé des difficultés liées aux taxes, c'est-à-dire le péage. Nous avons trouvé dans un rayon de 66 km, trois péages qui coûtent excessivement chers que partout au monde. Imaginez-vous, les usagers déboursent, pour la moto, 2000 FC ; pour la Jeep 18.000 FC. Et, pourtant, la moto ne paie pas le péage. Tandis que la jeep paie d'habitude 4000 FC. Pour les camions six roues, 60.000 FC ; pour les camions de dix roues 100.000 FC. Et nous ne savons pas où part cet argent. Comme vous pouvez le comprendre, nous avons découvert des choses inadmissibles, l'argent de pauvres citoyens est détourné. Les pauvres paient plus cher que l'ensemble de la République».

Pico Mwepu est persuadé que c'est une situation qui échappe aux autorités. Il promet de tout faire pour mettre fin à cette situation car, soutient-il, cela empêche même le développement de la Province.

A l'en croire, il s'agit là des péages érigés du temps des commissaires spéciaux qui échappent aux autorités provinciales.

Les deux objectifs de la mission

Parlant des objectifs de son voyage, Pico Mwepu rappelle d'abord que c'était dans le cadre de vacances parlementaires avant de déclarer haut et fort que Malemba Nkulu reste la base naturelle de Joseph Kabila. «Nous sommes allés rendre visite à la base et savoir comment cette population vit sur le plan économique, politique, social et culturel, partant faire rapport à qui de droit. Le deuxième objectif était de sensibiliser la population à l'enrôlement massive.

L'élu de Malemba Nkulu reconnaît, par ailleurs, qu'au cours de sa tournée, il a trouvé une population qui avait soif de comprendre les enjeux de l'heure. Il a rappelé, à cette occasion, que Malemba-nkulu reste la base naturelle de Joseph Kabila. "Je peux vous assurer que dans la province de Lomami, il n'y a pas un parti politique de l'opposition. Il n'y a pas, non plus, un Député de l'Opposition.

En ce qui concerne l'angle économique, Pico Mwepu Kanyanta Bilonda a fait savoir que le territoire de Malemba nkulu est complètement enclavé.

«La route Luambo-Mitwaba qui mène vers Lubumbashi est complètement délabrée. Dans un rayon de 80 Km, vous pouvez faire deux jours avec la Jeep. Mais, il y a la promesse du Gouvernement d'arranger une partie en commençant par la route Kabondo avec Malemba Nkulu jusqu'à Manono. On doit aussi remplacer le bac sur le Fleuve Congo car, celui qui est là ne répond plus au trafic», a-t-il éclairé.

Congo-Kinshasa

Bruno Tshibala va-t-il démissionner ?

En RDC, l'ultimatum fixé au Premier ministre Bruno Tshibala pour démissionner de son poste expire vendredi… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.