20 Avril 2017

Burkina Faso: Réduction des émissions de gaz - Les cadres de l'environnement à l'école du PIF

Le ministère en charge de l'environnement a organisé, le jeudi 20 avril 2017 à Ouagadougou, un atelier d'information et de formation sur le Programme d'investissement forestier (PIF) et sur la Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+), au profit de ses cadres.

Le Programme d'investissement forestier (PIF) en cours d'exécution depuis 2014, devra contribuer à la préparation et à la mise en œuvre de la Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+).

C'est dans l'optique de permettre aux cadres du ministère en charge de l'environnement de s'approprier ce programme et de renforcer leur contribution à sa mise en œuvre, que cette formation sur le PIF et sur la REDD+, a été initiée à leur intention le 20 avril dernier à Ouagadougou.

Après les sept pays- pilotes sélectionnés pour ce programme à savoir, le Brésil, le Mexique, le Pérou, l'Indonésie, le Laos, le Ghana et la République démocratique du Congo (RDC), c'est le Burkina Faso, le 8e et le seul pays sahélien, comme l'a indiqué le secrétaire général du ministère, Dr Sibidou Sina, qui a pu bénéficier de ce PIF.

Selon lui, le PIF est l'un des trois programmes qui visent à soutenir des mesures et des investissements à mobiliser pour soutenir la REDD+.

« Il permet de promouvoir la gestion durable des forêts en vue de réduire les émissions, la séquestration des stocks de carbone ainsi que la réalisation des co-bénéfices environnementaux et sociaux », a détaillé Dr Sina.

Il a signifié qu'en élaborant son PIF, le pays des Hommes intègres est entré dans la démarche REDD+. Une démarche qui constitue à son avis, une opportunité pour préserver les ressources naturelles qui pourront soutenir à long terme, les moyens de production des populations rurales.

Par ailleurs, la formation à la REDD+ se décline sur trois objectifs tels, l'information et la sensibilisation, le renforcement des capacités et l'appropriation du processus de la REDD+, dont la finalité est d'aboutir à l'élaboration de la Stratégie nationale REDD+ du Burkina Faso.

« La REDD+ ne concerne pas seulement la forêt. Elle doit aussi en tant que stratégie, ''irriguer" les aspects sectoriels que sont l'agriculture, l'énergie et tous les aspects liés au pastoralisme et au développement durable », a clarifié le secrétaire général Dr Sibidou Sina.

Le coordonnateur national du PIF, Sibiri Kaboré a, pour sa part, souligné que ce programme revêt d'une grande importance pour le Burkina Faso, car il s'inscrit, à l'entendre, dans le cadre des Fonds stratégiques pour le climat.

« A travers ce programme, nous devons renforcer les capacités de nos communautés et changer les mentalités de nos populations pour une meilleure gestion durable de nos ressources naturelles en général et de nos forêts en particulier », a-t-il ajouté.

Burkina Faso

Ouagadougou - La Police de Baskuy démantèle une bande de 7 présumés escrocs

Selon la déclaration des enquêteurs, tout serait parti le 11 septembre dernier suite à une… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.