20 Avril 2017

Burkina Faso: La radio rurale émet de nouveau

La radio rurale a officiellement redémarré ses activités, le jeudi 20 avril 2017 à Ouagadougou. Après quatre années d'interruption, la Radio rurale (RR) réapparaît dans le paysage médiatique burkinabè. La relance de ses activités a, en effet, eu lieu le jeudi 20 avril 2017 à Ouagadougou.

De l'avis de la directrice générale de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB), Marie Danielle Bougaïré, il s'agit d'un juste retour des choses. «La Radio rurale est une nécessité dans un pays caractérisé par une riche diversité linguistique et un fort taux d'analphabétisme», a-t-elle expliqué.

La réouverture de la RR permettra d'élargir et de diversifier l'offre de la communication grâce à des contenus adaptés. Elle a, de ce fait, appelé les hommes et femmes chargés de sa conduite à l'abnégation, au don de soi et à redoubler d'ardeur au travail. Selon elle, le slogan de la RR «au service du monde rural» doit demeurer une réalité.

Mme Bougaïré a, par ailleurs, annoncé que 12 émetteurs seront installés à travers le pays (Tenkodogo, Dori, Fada N'Gourma, Diapaga, Diébougou, Nouna, Kaya, Banfora, etc.), en 2017 et à l'orée de l'année suivante.

Pour le ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou, la diffusion de programmes alternée, tout au long de la journée, avec Radio Burkina relève désormais du passé. «La RR aura son autonomie. Elle diffusera désormais et de façon indépendante ses programmes sur ses propres fréquences sur toute l'étendue du territoire», a-t-il assuré.

A l'écouter, elle disposera de plus de temps pour assurer le service public de radiodiffusion en langue nationale et veiller à la promotion des cultures et identités du Burkina Faso.

Il a, également, informé que les auditeurs de Ouagadougou et de ses environs pourront suivre les émissions de la RR sur la fréquence de 90.3 MHz sur la bande FM.

Embouchant la même trompette que son prédécesseur à la tribune, M. Dandjinou a exhorté les travailleurs de la radio «du monde rural» à séduire l'auditoire avec des programmes alléchants, et à la hauteur de ses attentes.

Une noble vision

Ancien directeur de la RR dans les années 1970-1980, Joachim Zongo, co-parrain de la cérémonie, a, pour sa part, affirmé que le redémarrage de la RR relève de l'audace.

Il a souligné qu'outil de travail, judicieusement utilisé, elle est très efficace dans la quête d'adhésion des auditeurs. De plus, ce regain d'activité constitue, à l'en croire, une seconde naissance personnelle. «Cette station de radio revit en moi. Et comme, nous sommes dans le mois de la résurrection [du Christ], qu'elle soit éternelle», a-t-il souhaité.

Le parrain de la cérémonie, le président de l'Assemblée nationale a été représenté par son 2e vice-président, Charles Lona Ouattara. «Relancer un média de proximité comme la Radio rurale procède d'une noble vision et d'une nécessité de rendre l'information labélisée disponible pour les auditeurs», a-t-il salué.

Il a estimé, de ce fait, que la RR doit être axée au quotidien sur les attentes citoyennes en matière de bonne gouvernance politique, gage d'un développement durable et harmonieux.

Sur l'instabilité institutionnelle de la RR entre 1969 (date de sa création) et 2017, il a plaidé pour son fonctionnement dans la durée pour le bonheur des acteurs du monde rural.

Il a, en effet, argué que l'aphonie d'un média est néfaste pour le développement. La cérémonie s'est achevée par une visite guidée des locaux de la nouvelle RR.

Burkina Faso

Arrestation de Pascal Zaïda - Les explications de la police nationale

«A l'appel de certaines organisations associatives, dont le «Mouvement Populaire de la Jeunesse» et le… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.