1 Avril 2017

Sénégal: Mme Amie Ndiaye Sow - « Il nous faut une nécessaire innovation technologique »

La directrice générale d'UBA-Sénégal, a appelé les banques à « une nécessaire innovation technologique », lors d'un panel sur le thème : « la technologie : une fin ou un moyen pour les banques ? »

Mme Amie Ndiaye Sow, s'exprimait dans le cadre de la seconde édition des « Jours de Banque » (19-20 avril 2017), sur le thème central : « La banque de demain », organisée par l'Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEFS).

A l'heure du tout numérique, les banques sont-elles en perte de vitesse ? Concurrencées par les fintech - ces structures développant des solutions technologiques dédiées aux transactions financières et adaptées aux personnes non-bancarisées, et par les majors de l'Internet (Google, Amazon, etc.), les banques classiques n'entendent pas se laisser faire.

C'est tout le sens du panel tenu dans le cadre de la grand-messe de l'association des banques et établissements financiers établis au Sénégal, ce 20 avril 2017.

Par un constat sans complaisance, la directrice générale d'UBA-Sénégal a clairement confié que la révolution numérique constituait une menace pour les banques classiques.

« Avec les fintechs et les GAAFA (Google, Amazon, Ali Baba, Facebook et Apple) qui challengent les banques sur leur cœur de métier, comme le crédit et le paiement, la question est de savoir si la banque traditionnelle va se redéployer ou disparaître », s'est interrogée Mme Amie Ndiaye Sow.

Si l'on y ajoute les sociétés de télécoms et les startups qui s'orientent vers l'activité bancaire, la menace qui plane sur les banques demeure réelle.

Pour autant, il existe un potentiel pour celles-ci de tirer leur épingle du jeu. Et c'est la patronne d'UBA-Sénégal qui donne la recette : « Le faible taux de bancarisation par rapport au niveau de pénétration de la téléphonie constitue un corridor qui peut être couvert avec les avancées technologiques.

Mieux, l'exploitation des bases de données collectées permet une meilleure prise de décision et une meilleure offre de services. Sans compter le fait que le développement des offres de services digitaux par les banques fournit aux sociétés de télécoms une base de croissance énorme. »

C'est ainsi qu'elle a appelé les banques à un changement de paradigme. En d'autres termes, elles doivent investir dans la transformation digitale pour être au fait des innovations technologiques.

Enfin, et pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation des clients, Mme Amie Ndiaye Sow, préconise l'acquisition des fintech ou leur alliance, ou encore le développement de solutions en interne.

Sénégal

Oscars du cinéma 2018 - Alain Gomis et le pays entrent en campagne

La campagne pour les Oscars a officiellement commencé hier, lundi 16 octobre à la Maison de la Presse,… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.