20 Avril 2017

Cameroun: Triomphe des élèves-officiers de l'Emia - Les préparatifs s'intensifient

La séance de répétition générale s'est déroulée hier à la brigade du Quartier général à Yaoundé. La traditionnelle cérémonie solennelle de remise des épaulettes aux élèves-officiers de l'Ecole militaire interarmées (EMIA) de Yaoundé se prépare intensément.

La cour d'honneur de la brigade du Quartier général a servi de cadre hier à la séance de répétition générale en prélude à la sortie solennelle de la 35e promotion des élèves-officiers de cette académie militaire.

En présence de hauts responsables de la présidence de la République et du ministère de la Défense, le déroulé de la cérémonie tel qu'il sera articulé le jour-J a été passé au peigne fin.

De l'accueil du chef de l'Etat à la cour d'honneur de la brigade du QG, à la remise des épaulettes en passant par le défilé militaire, aucun détail n'a échappé à la vigilance des acteurs de cette cérémonie d'adoubement.

Les élèves-officiers et leurs parrains ont repris plus d'une fois, les gestes et actes à accomplir en ce grand jour. La cérémonie de triomphe des élèves-officiers, une tradition depuis la création de cette école, clôt le cycle de scolarité des aspirants et symbolise leur départ de l'école.

Elle marque aussi et surtout leur entrée officielle dans la carrière militaire. A titre de rappel, cette cérémonie de remise des épaulettes est toujours placée sous la présidence effective du président de la République, chef des armées.

A cette occasion, le chef de l'Etat délivre un message aux forces armées nationales dans lequel des précisions et éléments d'inflexion de la politique de défense peuvent être formulés. La 35e promotion qui a reçu son nom de baptême « Paix et Emergence » le 06 mai 2016 est forte de 183 aspirants dont 36 femmes et 147 hommes.

Parmi eux, on compte 04 médecins. Créée en 1959 et inaugurée le 18 janvier 1961 sous l'appellation d'Ecole militaire interarmées du Cameroun (EMIAC), l'Ecole militaire interarmées, réorganisée par décret n° 2004/180 du 1er juillet 2004, est un établissement de formation militaire chargé de la formation initiale des élèves-officiers, du perfectionnement des officiers des armées et de la gendarmerie nationale, de l'enseignement militaire supérieur.

Ecole de discipline, d'énergie et de caractère, l'Emia qui a pour cœur de métier, la formation au commandement, met en œuvre une formation de haut niveau dans tous les domaines, académique, militaire et humain.

Cameroun

La presse africaine fait écho de la condamnation d'Ahmed Abba

« Procès injuste », pour Amnesty International, « condamnation scandaleuse », pour… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.