20 Avril 2017

Cameroun: Agence de Promotion des Investissements - La nouvelle donne

A la faveur d'un décret du chef de l'Etat, l'Agence de promotion des investissements dépend désormais du secrétariat général de la présidence de la République.

L'Agence de promotion des investissements (API) change de tutelle. Techniquement, elle dépend désormais du secrétariat général de la présidence de la République et non plus du ministère chargé de l'industrie et financièrement, elle dépend du ministère des Finances.

Ce changement contenu dans l'article 3, comme quelques autres, sont compris dans le décret présidentiel n°2017/127 du 18 avril 2017 modifiant et complétant le décret du 1er septembre 2015 portant organisation et fonctionnement de l'agence de promotion des investissements.

Ce sont au total quatre articles du décret de 2015 qui ont été modifiés. Selon Marthe Angéline Minja, directeur général de l'API, « le décret consacre l'élévation du niveau de rattachement de l'API qui passe du MINMIDT à la présidence de la République, traduisant ainsi la volonté du chef de l'Etat de faire jouer à l'API son rôle central dans la promotion des investissements ».

Le Dg précise que « le texte va également contribuer à régler le problème lié à la multiplicité des intervenants dans ce domaine. On note une volonté réaffirmée du chef de l'Etat sur la priorité accordée à l'attrait des investissements productifs au Cameroun.

C'est pour cette raison que ce nouveau décret prévoit que l'API adresse au président de la République un rapport annuel sur les investissements réalisés. »

Ainsi, en son article 4 (nouveau), comprenant désormais cinq alinéas contre deux précédemment, le décret confère à l'API non plus le pouvoir de participer à l'investissement, mais désormais à l'établissement et à l'amélioration d'un environnement incitatif et favorable aux investissements au Cameroun.

Dans l'alinéa 2, le président de la République retire du portefeuille de l'API les PME locales, de même que la proposition de toutes mesures susceptibles d'améliorer la mise en œuvre des codes sectoriels.

Et désormais, « chaque année, l'Agence soumet au président de la République, un rapport sur les investissements au Cameroun » alors que par le passé, elle devait publier un rapport annuel sur la promotion des investissements.

Cameroun

Catastrophe ferroviaire - Eséka, un an après l'hécatombe

Point sur les poursuites judiciaires engagées contre certains ex-responsables de Camrail. Ce dossier revient… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.