20 Avril 2017

Cameroun: Développement des transports - La BIRD débloque 113 milliards de F

L'argent servira entre autres à la construction des routes et à la rénovation des aéroports internationaux. Un décret du président de la République, signé lundi dernier, 17 avril 2017 habilite le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (MINEPAT) à signer avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), un accord de crédit de 172,4 millions d'euros, soit environ 113,086 milliards de F, pour le financement du projet de développement du secteur des transports.

Un secteur multimodal, englobant les routes, le chemin de fer, les infrastructures portuaires et aéroportuaires, etc. Les fonds obtenus de la BIRD vont donc être répartis entre les secteurs susmentionnés.

L'on se souvient en effet qu'à l'issue du conseil des administrateurs de la Banque Mondiale le 27 octobre 2016 à Washington, la BIRD a décidé d'accorder un prêt de 192 millions de dollars au Cameroun, soit environ 115 milliards de F. Selon le communiqué de presse produit à cet effet par la BM, les fonds serviraient à la planification et au financement du secteur des transports.

Concrètement, à en croire des responsables du MINEPAT, le projet de développement du secteur des transports dont il est question dans le décret du président de la République vise à accompagner le gouvernement dans ses investissements, concernant trois domaines.

Dans un premier temps, selon notre source d'information, « le projet va contribuer à améliorer la sécurité du tronçon Babadjou-Bamenda sur l'axe Yaoundé-Bafoussam-Bamenda ». Dans le même temps, les pouvoirs publics comptent développer des infrastructures sociales connexes qui vont profiter aux populations situées sur ce corridor.

Des centres de santé, des salles de classe, des points d'eau, des marchés et autres infrastructures de loisir devraient ainsi voir le jour dans les localités traversées par cet axe routier qui s'étend vers le Nigéria voisin. Objectif, faire bénéficier au Cameroun des effets de sa position de plaque tournante dans le transport et les échanges dans la sous-région.

Les 113 milliards de F consentis par la BIRD devraient également permettre au Cameroun d'investir dans l'arrimage de ses aéroports internationaux aux standards et normes de sécurité et de sûreté de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Troisième volet du projet de développement du secteur des Transports, et non des moindres, renforcer les capacités de certains personnels de l'administration publique en matière de planification, développement, gestion et entretien des infrastructures de transport.

Cameroun

Paix, dialogue, lutte contre le terrorisme - Les encouragements de Washington

Au cours de leur entretien hier au palais de l'Unité, le chef de l'Etat Paul Biya et l'ambassadeur des Etats-Unis… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.