21 Avril 2017

Cameroun: Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest - Le chef de l'Etat prescrit le rétablissement d'Internet

communiqué de presse

«En raison de la situation sociale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, liée aux revendications exprimées par les corporations d'avocats et d'enseignants d'expression anglaise, des activistes extrémistes, mus par des velléités sécessionnistes, en ont profité pour diffuser des messages de haine et inciter à la perpétration d'actes de violence et à des exactions de toutes sortes.

A leur instigation, des enfants ont été molestés et empêchés de reprendre le chemin de l'école, des hommes et des femmes ont vu leurs activités quotidiennes perturbées, des bâtiments publics et privés ont été incendiés, des personnels des forces de maintien de l'ordre ont été attaqués etc.

Ces activités criminelles, qui tombent sous le coup de la loi notamment celle portant répression des actes de terrorisme, ont été pour beaucoup perpétrés via les réseaux sociaux.

Ces technologies de l'information et la communication, outils essentiels du progrès économique et social qui bénéficient de la sollicitude constante du Chef de l'Etat, ont ainsi malheureusement été dévoyées par les ennemis de la République.

En pareille circonstance, les pouvoirs publics avaient le devoir impérieux de rétablir l'ordre, d'assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens, et de garantir le fonctionnement des services administratifs.

Le gouvernement de la République a ainsi dû, entre autres mesures sécuritaires, procéder à la suspension des connexions Internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le gouvernement n'a pas depuis lors cessé d'évaluer en permanence la situation sur le terrain. Le constat actuel est que les régions du Nord- Ouest et du Sud-Ouest vivent dans un calme notable depuis plusieurs semaines.

Le peuple camerounais, attaché à l'unité du pays et au vivre-ensemble, a une fois de plus fait montre de sa grande maturité.

Les importantes mesures prises par le gouvernement pour répondre favorablement aux préoccupations légitimes des avocats et enseignants d'expression anglaise, ainsi que la création de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, ont reçu un écho largement favorable sur toute l'étendue du territoire national.

Les pays amis et les partenaires internationaux du Cameroun ont salué à juste titre ces efforts méritoires des pouvoirs publics allant dans le sens du règlement et de l'apaisement de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il apparaît donc que les conditions ayant présidé à la suspension provisoire d'Internet dans cette partie du territoire national, ont fortement évolué.

Le chef de l'Etat a par conséquent instruit le ministre en charge des Postes et Télécommunications de demander aux opérateurs de téléphonie mobile, de rétablir les connexions Internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le gouvernement exhorte les populations de ces régions à la vigilance pour continuer à barrer la voie aux extrémistes, aux sécessionnistes et aux ennemis de la République.

Il reste entendu que le gouvernement de la République se réserve le droit de prendre en tant que de besoin, les mesures appropriées pour éviter qu'Internet ne soit à nouveau utilisé pour susciter la haine et la discorde entre Camerounais, ou pour créer des troubles à l'ordre public.

Yaoundé, le 20 avril 2017

Le ministre de la Communication

(é) ISSA TCHIROMA BAKARY

Cameroun

Regain de tensions à Bamenda où vivent les minorités anglophones

Plusieurs manifestations ce vendredi 22 septembre au matin, ont eu lieu dans les régions anglophones du Cameroun,… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.