21 Avril 2017

Madagascar: Une équipe de choc au ministère de la Communication

C'est peut-être un remaniement à minima, du moins en apparence, qui a été opéré, hier au sein du gouvernement. Mais il est pourtant lourd de sens, car il s'agit de la réponse du pouvoir à une situation difficilement contrôlable. Pour la redresser, c'est une équipe de choc qui a été mise en place au ministère de la Communication pour essayer de maîtriser un secteur où le pouvoir a été particulièrement malmené ces derniers temps.

Tout le monde attendait la réaction du pouvoir après cette affaire Claudine où il a été cloué au pilori par la presse. Il lui fallait apporter une réponse forte à une situation inextricable.

Il a choisi de faire ce remaniement où quelques têtes ont été remplacées. La caution du TIM n'existe plus après l'éviction de Roland Ravatomanga du ministère de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène.

Mais c'est l'arrivée au ministère de la Communication de Harry Laurent Rahajason qui constitue le point important de ce changement au sein du gouvernement. Le régime était particulièrement fragilisé par les reportages de la presse écrite et audiovisuelle.

La riposte plutôt maladroite des journaux favorables au régime n'a eu aucun effet. Bien au contraire, elle a donné un certain relief aux attaques incessantes de confrères qui ont multiplié les révélations.

L'équipe qui se trouve maintenant au ministère de la Communication va donc essayer de contrer la campagne menée par la presse d'opposition. Elle va essayer de trouver des moyens légaux pour la museler.

Du temps de la transition, l'envoi de lettres de mise en demeure à des organes de presse était monnaie courante. La crainte de voir ce genre de pratique se renouveler est tout à fait justifiée.

Les temps ont cependant changé et le régime actuel se targue de respecter la liberté de la presse. Va-t-il retomber dans les travers de la période sombre de la transition ? Si c'est le cas, il risque de s'enfoncer encore plus dans ses erreurs.

Madagascar

Sortir les enfants des mines de saphirs du sud

Madagascar fournit 40% de la production mondiale de saphirs. La région d'Ilakaka, dans le sud du pays, attire des… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.