21 Avril 2017

Afrique: Kindu - Libération d'un employé de BANRO sur les cinq pris en otage

Le Tanzanien Yusufu Kapamba, l'un des cinq otages, employés de la sorcière minière BANRO, a été est libéré mardi dernier dans la soirée. Le chef de secteur Bangu Bangu-Salamabila qui a livré l'information, mercredi 19 avril à Radio Okapi, indique que l'otage libéré « est en bonne santé et a été accueilli dans les installations de Banro, à Namoya ».

Selon lui, les négociations continuent pour la libération des quatre autres otages, dont un Français et trois Congolais.

Les otages sont tous séquestrés dans une forêt, dans le village de Namoya, près de Salamabila. Ils sont détenus par les assaillants de Bangu Bangu depuis le début du mois de mars dernier.

De son côté, le président du comité qui assure la médiation avec les preneurs d'otages, le curé de la paroisse de Salamabila, Peace Misenga, affirme que cette libération « est une avancée significative et constitue un signe de bonne foi de la part de ces assaillants ».

Cette libération pourrait contribuer à trouver un terrain d'entente entre la population de Salamabila, d'une part, la société BANRO et le gouvernement provincial d'autre part.

La population de Salamabila réclame la restitution de leurs terres pour poursuivre l'exploitation artisanale des minerais. Ils estiment que ces terres ont été expropriées par BANRO.

Congo-Kinshasa

Bruno Tshibala va-t-il démissionner ?

En RDC, l'ultimatum fixé au Premier ministre Bruno Tshibala pour démissionner de son poste expire vendredi… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.