21 Avril 2017

Sénégal: Dividende démographique, un possible facteur de croissance et de réduction de la pauvreté (rapport)

communiqué de presse

Dakar — La transition démographique peut favoriser la croissance économique et réduire la pauvreté au Sénégal, à la condition surtout de "créer des débouchés économiques suffisants pour la population en âge de travailler", estime un rapport de l'OCDE.

L'Examen multidimensionnel du Sénégal est le fruit d'une collaboration entre d'une part le Centre de développement, la Direction des statistiques et le Département des affaires économiques de l'OCDE et le ministère sénégalais de l'Economie, d'autre part.

D'après le rapport, la population du Sénégal a doublé entre 2015 et 1990, atteignant 14, 4 millions d'habitants. Elle se caractérise aussi par sa "forte jeunesse", avec "près de deux Sénégalais sur trois ayant moins de 25 ans".

Le rapport observe aussi que le taux de dépendance, qui exprime "la part des jeunes de moins de 15 ans et des adultes de plus de 64 ans par rapport à la population en âge de travailler (15-64 ans)", est de 83, 7 %.

Pour ses auteurs, ce taux "constitue un poids très important pour la population en âge de travailler".

Ils expliquent cette dynamique démographique par une "fécondité encore élevée (5 enfants par femme en moyenne) et, dans une moindre mesure, par la baisse du taux de mortalité".

"Au regard de ces tendances démographiques, le défi de la création d'emploi se pose de manière prégnante", affirment-ils, indiquant que "100.000 jeunes entrent chaque année sur le marché du travail, alors que seulement 10 000 emplois formels sont créés".

"En 2030, prédisent-ils, le nombre d'entrants sur le marché du travail s'élèvera à 296 000."

Ils notent dans le même temps que "les performances sur le marché du travail sénégalais se sont détériorées dans le temps, avec un fort taux de sous emploi (27% de la population occupée, un taux très élevé par rapport aux pays de comparaison (ANSD, 2016) et de chômage, notamment pour les jeunes diplômés de l'enseignement supérieur".

"Ces tendances peuvent être perçues comme des défis pour le développement économique. Elles peuvent toutefois être de véritables forces motrices, sous réserve d'une baisse rapide de la fécondité, du renforcement des capacités des jeunes, mais surtout de la création de débouchés économiques suffisants pour la population en âge de travailler", estiment-ils.

Selon eux, "ce phénomène, qualifié d'aubaine ou de dividende démographique représente une opportunité pour accélérer la croissance économique et réduire la pauvreté".

Sénégal

Faire vivre le sabar en le mêlant à la musique électronique

A la fois nom d'un style de musique, d'une percussion, d'une danse, le sabar est au cœur de l'identité… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.