21 Avril 2017

Cameroun: Jeux universitaires 2017 - Coup d'envoi demain à Bamenda

Plus de 4500 participants, dont plus de 3200 athlètes attendus prendront part à la 20e édition de la compétition au campus de Bambili.

Qui succèdera à l'Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), vainqueur des derniers Jeux universitaires à Soa ? Quels athlètes feront mieux que Stéphanie Nguelifack et Marcel Mayack, respectivement « Roi » et « Reine » de la 19e édition à Soa ? Le cap de huit records battus en athlétisme sera-t-il dépassé ? Toutes ces réponses trouveront réponses à partir de demain, lors de la 20e édition des Jeux universitaires qui se déroule à Bamenda. Depuis quelques jours, le campus de Bambili vit au rythme des arrivées des participants. Les premières délégations ont en effet investi les lieux depuis mercredi dernier, trois jours avant la cérémonie d'ouverture prévue demain, question de prendre ses marques très tôt et d s'acclimater.

D'après le ministère de l'Enseignement supérieur, cette édition à pour thème « Jeux universitaires 2017 : vingt ans de promotion des talents pour le développement national, la paix, l'unité et l'émergence du Cameroun ». Y sont attendus, 4515 participants dont 3246 athlètes, membres des Fan's Clubs, 725 encadreurs et officiels techniques et responsables de délégations. Ils sont issus de 19 institutions universitaires publiques et privées, y compris, l'Institut supérieur de Technologie médicale (ISTM) de Yaoundé, qui vient en tant qu'observateur. La présence de Rigobert Song Bahanag, ancien capitaine des Lions indomptables du football et Sarah Etonge, « la Reine de la montagne », attendus comme invités spéciaux de l'évènement, devrait davantage galvaniser les athlètes Parmi les innovations de l'année, entre autres, l'organisation par le MINESUP, d'une exposition axée sur l'excellence académique et professionnelle, une course de cross-country et une marche pour l'Unité à laquelle devraient participer les différentes délégations avant la cérémonie officielle d'ouverture. Pour faire face au défi que représente l'organisation d'une telle manifestation sportive, culturelle mais aussi économique, l'université de Bamenda, jeune institution créée en 2010, s'est dotée de nouvelles infrastructures.

Sur le plan sportif, l'INJS se présente encore une fois comme l'équipe à battre. Le favori aura comme principaux challengers, ses rivaux habituels : les universités de Yaoundé I, II et Douala, ainsi que l'Institut universitaire du Golfe de Douala, deuxième au classement l'année dernière. Classée dixième en 2016, l'université hôte tentera d'améliorer son rendement de sept médailles (une en or, une en argent et 5 en bronze) mais surtout, d'offrir jusqu'au 29 avril prochain aux participants, une belle fête, dans une ambiance de fair-play, de convivialité, de brassage et de recherche de l'excellence sportive.

Cameroun

La difficile gestion de l'afflux massif de réfugiés venus du Cameroun

Dans le nord-est du Nigeria, l'afflux de réfugiés provenant du Cameroun rend la situation humanitaire… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.