27 Avril 2017

Afrique: Le Niger mise sur la coopération avec l'Algérie pour développer son secteur de télécommunication

Bouira — La République du Niger mise beaucoup sur la coopération avec l'Algérie pour développer son secteur de télécommunication et profiter de l'expérience algérienne avec le Mali dans ce domaine, a souligné jeudi à Bouira le ministre nigérien de la Poste, des technologies et de l'Economie numérique.

"Nous misons beaucoup sur la coopération avec l'Algérie pour tirer profit de ses expériences et ses progrès en matière de technologie de télécommunication en vue de développer et de renforcer ce secteur dans notre pays, notamment la région nord et nord-est, où une grande zone n'est pas couverte par le réseau de télécommunication", a expliqué à la presse M. Sani Mogaïchi.

Lors d'une visite dans la station d'Algérie télécom satellite (ATS) de Lakhdaria, le haut responsable nigérien s'est émerveillé des avancées réalisées par l'Algérie, ces dernières années, dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC), dont le Niger ainsi que toute la région du Sahel et la sous-région peuvent en profiter pour se doter de connectivité adéquate et concrétiser ainsi leurs ambitions de croissance économique et sociale portée par le numérique.

Il a profité de l'occasion pour rappeler que l'Algérie, son pays, ainsi que le Nigeria et le Tchad avaient signé un accord de partenariat dans le cadre du projet de la dorsale trans-saharienne de fibre optique, qui devra, dans chaque pays qu'elle traversera, renforcer et sécuriser la connectivité internationale large bande, offrir à la population un accès aux services TIC à un coût abordable et contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement des services e-administration, e-éducation, e-santé, et e-commerce.

Le ministre nigérien, qui s'est rendu dans les différents services du téléport de Lakhdaria et suivi un exposé sur leur fonctionnement, a fait part de son contentement par rapport au lancement prochain du satellite algérien, prévu avant la fin de l'année en cours. Cela est une bonne chose pour l'Algérie, pour le Niger, ainsi que pour toute l'Afrique notamment le Sahel, s'est-il réjoui.

Le satellite algérien, destiné à couvrir tout le territoire national, assurera une couverture du réseau internet à hauteur de 90 % au Niger et au Mali.

Qualifiant de "très importante" l'expérience de l'Algérie au Mali, où elle a récemment installé trois stations de télécommunication, M. Mogaïchi a déclaré qu'il espérait que cela se produira pour le Niger très bientôt.

"Pour le Niger, le travail devra commencer dans quelques deux mois (...) le marché est déjà lancé", a précisé le ministre nigérien, qui était accompagné du wali de Bouira, M. Mouloud Chérifi et d'autres responsables algériens du secteur.

Mercredi, la ministre algérienne de la Poste et des Technologies de l'information et de la Communication, Houda Imane Feraoun, avait expliqué que son secteur œuvrait en étroite collaboration avec la Banque du développement nigérien pour la réalisation de la dorsale transsaharienne à fibre optique, et ce comme solution durable pour interconnecter toutes les populations du Niger, notant qu'elle sera par la suite étendue à d'autres pays africains, dont le Tchad.

L'ATS de Lakhdaria est un opérateur de Télécommunications historique ayant plus de 30 ans d'expérience dans le domaine sur tout le territoire national. Forte de sa position de leader sur le marché, la station d'Algérie télécom satellite exploite des procédés ouvrant des portes du futur technologique aux citoyens, selon l'exposé présenté sur place au ministre nigérien.

Algérie

Rabat réagit aux déclarations de Messahel sur le royaume et l'argent du haschich

Le Maroc a annoncé samedi 21 octobre qu'il avait rappelé son ambassadeur en Algérie et qu'il avait… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.