28 Avril 2017

Sénégal: Delta du Saloum - Le "triangle de la durabilité" préconisé pour promouvoir l'écotourisme

Djilor Djidjack (Fatick) — Le consultant sénégalais en éducation et environnement Boubacar Tall a préconisé, vendredi, à Djilor (Fatick), la mise en œuvre de la logique du "triangle de la durabilité" pour une bonne politique d'écotourisme dans le delta du Saloum.

"Selon les experts en la matière, une bonne politique publique d'écotourisme doit obéir à la logique de ce que l'on appelle le triangle de la durabilité ou soutenabilité", a soutenu l'expert.

Il introduisait la note introductive d'un séminaire de l'Agence de presse sénégalaise (APS) et de la Fondation Konrad Adenauer (FKA), un atelier axé sur le "partage d'expérience entre les problèmes de l'environnement et le tourisme dans les îles du Saloum".

Boubacar Tall, citant l'économiste français Jean-Marie Harribey, a rappelé la nécessité de "prendre en compte l'équilibrage entre trois pôles pour appréhender la problématique de la durabilité dans l'écotourisme".

Il s'agit selon lui des pôles "écologique, social et économique", notant que la durabilité est le résultat de "la gestion d'une tension entre trois pôles : économique, social et écologique".

Il fait observer que "la particularité de ce triangle est d'être assez tragique parce que le plus probable est qu'il ne soit pas possible de réunir à la fois la rationalité économique (celle de la rentabilité), la justice sociale (des profits substantiels aux populations indigènes) et l'équilibre écologique (préservation de l'environnement)".

En revanche, une conjugaison harmonieuse des trois pôles peut à son avis, "constituer le moteur d'un projet écotouristique, véritable enjeu, notamment dans le cadre de la décentralisation et de la territorialisation des politiques publiques".

Les pouvoirs publics sénégalais, se disant conscients de la nécessité de "mettre en marche le moteur de l'écotourisme", une Charte nationale du tourisme sénégalais a été élaborée, prenant en compte les facteurs de risque liés au tourisme.

Dans cette perspective, cette Charte "préconise un tourisme respectueux des mœurs et des valeurs culturelles locales, attractif car veillant à la sécurité des touristes et de leurs biens".

De même, cette Charte recommande "un tourisme capable d'utiliser rationnellement les ressources naturelles, au bénéfice à la fois des générations présentes et futures".

Il vise aussi "un tourisme capable de conjuguer les efforts de populations locales et des touristes dans le respect de l'environnement et de la diversité des cultures".

Les îles du Saloum, situées dans la région de Fatick, sont caractérisées par un écosystème privilégié qu'elles sont qualifiées de "petit paradis de nature", avec ses îles et îlots séparés par de nombreux canaux, de bolongs, de petits cours d'eau riches en mangroves, également représentatifs d'un univers de lagunes, de forêts, de tannes (étendues de terres salées) et de bancs de sable.

Sénégal

Report des élections législatives - Y'En A Marre appose son vêto

La question du report des élections soulevée par le président du groupe parlementaire de Bby,… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.