1 Mai 2017

Cote d'Ivoire: Singuila clôt le Femua 2017

Ce dimanche, c'était la fin du 10e Femua, le grand festival des musiques urbaines d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. Un festival qui s'est délocalisé pour la dernière journée à Adiaké, à une centaine de kilomètres à l'est de la capitale économique ivoirienne. Parmi les vedettes sur scène, la sensation R'n'B du moment en Afrique : Singuila.

Jean et costume blancs, bouc finement taillé : Singuila fait chavirer les cœurs. Mais pour le chanteur français, d'origine centrafricaine et congolaise, c'est sa carrière qui a tangué.

Une carrière interrompue après un album au début des années 2000. Singuila rebondit, il y a trois ans, grâce au tube, « Le Rossignol », qui cartonne sur les FM africaines avant de gagner la France. Le nouvel album, « Entre deux », c'est le disque de la renaissance de Singuila et de sa double culture.

« Cette double culture est une valeur ajoutée pour moi. Un pays, ce n'est pas un bâtiment, c'est un être vivant. Et un être vivant évolue, un être vivant apprend. Ceux qui ne pensent pas comme ça sont cons ».

Côté textes, les contradictions des femmes sont une source d'inspiration inépuisable pour Singuila : « Dans ce moine où les hommes se doivent être le gendre parfait, moi, je dis non.

Parce que toutes ces femmes qui prétendent vouloir le gendre parfait, une fois qu'elles sont cassées avec ce mec, elles disent qu'il est ringard. Parce qu'elles rêvent maintenant du bad boy ».

Entre bad boy et crooner - bourreau des cœurs, Singuila a trouvé sa voie.

Cote d'Ivoire

Inspection des services de police - 12 fonctionnaires à faire valoir leur droit à la retraite célébrés

L'École nationale de police a servi de cadre le 14 décembre 2017, à une cérémonie de… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.