2 Mai 2017

Congo-Kinshasa: Assemblée Nationale - Fayulu suspend sa participation

Suite au refus de la Majorité Présidentielle d'appliquer l'Accord de la Saint Sylvestre, tel que conclu entre parties signataires, le député national Martin Fayulu a décidé de ne plus siéger à l'Assemblée nationale. Il a fait cette annonce devant des étudiants réunis à la paroisse Notre de Dame de Fatima, à Kinshasa/Gombe, dans le cadre d'une matinée politique qu'il a animée le vendredi 27 avril à 2017.

Cet élu du peuple a rappelé que toutes les institutions de République sont devenues illégitimes.

Il a dénoncé le fait que le compromis politique du 31 décembre 2016, devenu la seule source de légitimité en République Démocratique du Congo, soit bafoué comme un chiffon par la majorité au pouvoir.

Selon le président de l'ECIDé, le président Kabila et sa famille politique ont opéré un passage en force, en faisant signer l'Arrangement Particulier de l'Accord du 31 décembre 2016 au Palais du peuple devant les présidents des deux chambres d'un Parlement illégitime.

Confirmant sa candidature à la prochaine élection présidentielle, Martin Fayulu a également entretenu les étudiants sur la vision, la mission et les valeurs de son parti politique, Engagement pour la Citoyenneté et le Développement. Il a fait savoir qu'à l'ECIDé, croit fermement que tout Congolais doit participer activement à l'édification d'une société congolaise à la dimension de la position géostratégique et des ressources naturelles dont Dieu a gratifiées la République Démocratique du Congo. Fayulu a souligné que pour bâtir société avec des valeurs solides et un développement durable, les Congolais doivent agir pour l'intérêt général et s'interdire pratiques contraires à la morale, telle que la corruption, concussion, le népotisme, le tribalisme, le clientélisme, etc.

Pour que triomphe une citoyenneté toujours plus exigeante, l' entreprend, au travers des activités comme des conférences, une campagne de sensibilisation en direction de différentes couches de population, afin que le peuple congolais soit conscient de citoyenneté car seul un citoyen conscient de ses droits et devoirs à même de donner vie à ce patrimoine commun qu'est la RDC.

Il a également déploré le fait que l'ordre constitutionnel de la est pris en otage par le pouvoir en place. « L'impasse créée par désordre constitue un frein à l'opérationnalisation de la vision, mission et valeurs de notre parti », a -t-il ajouté. Tout invitant les Congolais à ne pas perdre espoir, Fayulu a promis présenter le programme de son parti pour bâtir un Congo Eric Wemba

Congo-Kinshasa

La société civile du Lubero appelle à neutraliser le chef de guerre Guidon

Après la reddition du chef de guerre Sheka à la Monusco, de plus en plus de voix s'élèvent… Plus »

Copyright © 2017 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.