5 Mai 2017

Angola: Olympisme - Le président du CIO attendu à Luanda

Luanda — Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, est attendu le 11 mai à Luanda pour constater l'état actuel du développement du sport national en Angola.

S'adressant à l'Angop, le secrétaire général du Comité Olympique Angolais (COA), António Monteiro, a déclaré que, contrairement au prévu à l'origine, Thomas Bach ne sera plus reçu vendredi en audience par le Président angolais, José Eduardo dos Santos, mais par le vice-président, Manuel Vicente.

Le même jour, l'allemand Thomas Bach visitera le siège du COA où il sera informé sur les besoins de cette institution nationale, présidée par Gustavo da Conceição.

Le chef du CIO a été élu au poste en 2013 lors de la 125e session de l'Assemblée générale du Comité international olympique, ayant succédé le Belge Jacques Rogge.

Angola

Exportation de pétrole rend plus de 934 milliards de kwanzas

934 milliards 927 millions 799.144 kwanzas, tel est le montant recueilli par l'Etat angolais, de janvier à avril… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.