6 Mai 2017

Burkina Faso: L'ex-président burkinabè Kafando nommé envoyé spécial de l'ONU au Burundi

L'ONU a annoncé vendredi 5 mai la nomination du burkinabè Michel Kafando comme envoyé spécial des Nations unies au Burundi. Une nomination qui a fait consensus mais l'empressement du président M. Nkurunziza à accepter cette candidature laisse aussi supposer que M. Kafando n'est pas perçu comme un danger par Bujumbura, ce qui pose légitimement la question de sa capacité à régler la crise politique.

A 75 ans, l'ancien président de la transition au Burkina Faso entre novembre 2014 et décembre 2015 remplace donc Jamel Benomar comme envoyé spécial au Burundi.

Le diplomate Britannico-Marocain entretenait des relations exécrables avec le gouvernement du président Pierre Nkurunziza qui n'avait pas hésité à demander sa tête dès le mois de décembre dernier.

Mais l'empressement des autorités burundaises à donner leur aval à cette nomination peut surprendre au regard du parcours de Michel Kafando, réputé proche de la classe politique française alors que les Burundais avaient très mal réagi à la résolution portée par Paris demandant l'envoi de policiers dans le pays en juillet 2015.

« L'accord rapide des autorités burundaises laissent supposer qu'ils ont le sentiment de l'avoir sous contrôle et qu'il ne présente pas un danger », assure un proche du dossier pour qui la position de M. Kafando sera très difficile.

Il restera d'ailleurs basé au Burkina Faso, à Ouagadougou.

Burkina Faso

8ème jeux de la francophonie - Les burkinabè dans de meilleures commodités

Arrivés par vols spéciaux en fin de soirée du 18 juillet 2017 à Abidjan, les… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.