6 Mai 2017

Angola: Le ministre garantit le paiement de la dette publique

Luanda — Le ministre des Finances, Archer Mangueira, a garanti vendredi la transparence dans le paiement de la dette dette publique contractée par les agents économiques nationaux et l'Exécutif.

Le gouvernant a tenu ces propos au terme d'une rencontre du Conseil National de Concertation Sociale, qui a abordé, entre autres, la stratégie de régularisation graduelle de paiements des arriérés internes de 2014, 2015 et 2016 et les montants disponibles pour la liquidation de la dette.

Il a informé que les paiements seront faits par phases, en donnant priorité aux créanciers qui prêtent service aux secteurs plus sensibles comme la défense, la santé et l'éducation.

Quant l'implémentation de la ligne de crédit d'appui à l'entrepreneur jeune (PROJOVEM), le ministre des Finances a informé que l'un des principaux obstacles était la qualité des projets.

Angola

Le pays subit les effets néfastes du changement climatique - Selon la ministre

La ministre de l'Environnement, Paula Francisco, a déclaré jeudi que l'Angola subissait les effets… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.