8 Mai 2017

Tchad: Thierry Frezier attendu à Ndjamena après sa libération

Photo: Présidence tchadienne
Place de la Nation, à Ndjamena, Tchad.

Thierry Frezier, ressortissant français enlevé le 23 mars au sud-est du Tchad, dans la région d'Abéché, puis emmené au Soudan, a été remis aux autorités de ce dernier pays le 7 mai. Il devrait passer par la capitale Ndjamena avant de rentrer en France.

Selon le ministre tchadien de la Sécurité publique, Ahmat Mahamat Bachir, le ressortissant français est attendu ce lundi 8 mai à Ndjamena, la capitale, en fin de matinée.

Il y sera reçu par les autorités, mais aussi la hiérarchie de la société minière qui l'a déployé au sud-est du Tchad, où il avait été enlevé le 23 mars 2017.

Ce jour-là, Thierry Frezier, 60 ans, avait été braqué par deux hommes à moto à Doroti, à une cinquantaine de kilomètres de Goz Beida.

Les assaillants, qui l'avaient embarqué sous la menace de leurs armes, avaient ensuite piqué vers l'est. Très vite, les opérations de recherche avaient conclu que Thierry Frezier avait été emmené en territoire soudanais.

Rançon

Quelques jours plus tard, l'otage est repéré et des négociations entamées avec les ravisseurs, un des nombreux groupes armés qui écument la région du Darfour.

La libération de l'otage, plusieurs fois annoncée, a toujours été reportée. Les ravisseurs attendaient une rançon qui a fini par être versée après plusieurs semaines de négociations.

Cette information a été confirmée par les autorités tchadiennes qui disent d'avoir déconseillé cette option aux Soudanais et à la société qui emploie Thierry Frezier.

En savoir plus

L'otage français enlevé en mars au pays a été libéré

Un ressortissant français, enlevé le 23 mars, près de la frontière soudanaise, a… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.