8 Mai 2017

Tchad: L'otage français libéré est arrivé à Ndjamena

Photo: Présidence tchadienne
Place de la Nation, à Ndjamena, Tchad.

L'otage français enlevé le 23 mars dernier à l'est du Tchad est arrivé, ce lundi 8 mai, à NDjamena. Libéré samedi en territoire soudanais, Thierry Frezier a été confié aux autorités françaises à N'Djamena.

C'est à bord d'un avion soudanais que Thierry Frezier est arrivé à Ndjamena, ce lundi 8 mai, en fin de matinée. Au bout de quelques minutes de briefing, le ministre tchadien de la Sécurité, Ahmat Mahamat Béchir, explique les conditions de la libération de l'otage.

« Tous nos services de sécurité, de part et d'autre, ont collaboré matin et soir jusqu'à ce que, avant-hier, samedi, les malfrats aient été repérés dans une bourgade, vers Kutum. Monsieur Frezier a été libéré sain et sauf et quatre de ses ravisseurs ont été pris par les forces de défense de la République du Soudan », a-t-il précisé.

Sur les conditions de détention, Thierry Frezier, 60 ans, explique qu'il n'a pas été maltraité.

« Ils n'ont pas été agressifs. Un peu virulents, au départ, mais après, cela s'est apaisé et la détention s'est très, très bien passée. J'ai dû perdre douze kilos mais cela est dû aux activités nocturnes, tantôt la marche, tantôt le chameau, tantôt la moto », a-t-il assuré.

L'ambassadeur de France au Tchad, Philippe Lacoste, venu récupérer l'otage, a tenu à remercier les autorités du Tchad et du Soudan pour les efforts ayant abouti à la libération de l'otage français.

En savoir plus

Thierry Frezier attendu à Ndjamena après sa libération

Thierry Frezier, ressortissant français enlevé le 23 mars au sud-est du Tchad, dans la région… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.