9 Mai 2017

Congo-Kinshasa: L'histoire rocambolesque de l'architecte belge du mausolée de Tshisekedi

Photo: Radio France Internationale
Travaux devant le cimetière de la Gombe pour les funérailles d'Etienne Tshisekedi (photo d'illustration). © RFI/Léa-Lisa Westerhoff

C'est l'histoire rocambolesque d'un architecte belge installé en RDC. Bruno Michaux a gagné le marché de construction du mausolée qui doit accueillir le corps de l'opposant historique Etienne Tshisekedi qui doit arriver le 12 mai.

Les problèmes de Bruno Michaux ont commencé jeudi 4 mai. Ce jour-là, il a été arrêté par la police criminelle et détenu durant toute une nuit au commissariat provincial de la police nationale. On lui reprochait d'avoir entrepris des travaux de construction du mausolée au siège de l'UDPS sans autorisation.

Une accusation que Bruno Michaux a rejetée au motif qu'il dirige plutôt des travaux d'aménagement des installations sanitaires, en attendant l'autorisation de bâtir qui est généralement délivrée par le ministère de l'Urbanisme et de l'habitat.

Après son élargissement sur intervention de l'ambassade de Belgique, l'architecte fut surpris d'apprendre que des personnes se présentant comme étant de la police étaient allées à son domicile.

Selon Bruno Michaux, ces messieurs ont extorqué à son épouse une importante somme d'argent, plus de trente mille dollars. En réaction, l'architecte s'est adressé à un cabinet d'avocats pour défendre ses intérêts. Lundi, il ne s'est pas présenté à la police criminelle comme on le lui avait demandé, tout simplement parce que la convocation qui lui a été remise porte la date du 8 mai... 2018.

En savoir plus

Augustin Kabuya - « L'UDPS n'acceptera jamais que le corps d'Etienne Tshisekedi soit inhumé à l'extérieur »

Augustin Kabuya, chargé de la communication de l'UDPS révèle que le gouvernement congolais aurait… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.