9 Mai 2017

Nigeria: L'ONU plaide pour la réintégration des 82 lycéennes de Chibok

Photo: Premium Times
(Photos d'archives) - Des filles de Chibok récemment libérées par Boko Haram au Nigéria.

Libérées il y a deux jours, les 82 lycéennes de Chibok pourraient faire face à beaucoup de difficultés quant à leur réintégration dans la société à laquelle elles appartenaient avant d'être kidnappées par les membres de la secte islamiste Boko Haram.

Alors l'ONU a décidé de leur venir en aide en encourageant la société nigériane à faciliter leur intégration.

« Nous appelons tous les Nigérians, y compris les familles et communautés locales des filles libérées, à les accepter totalement, et à leur fournir tout le soutien nécessaire pour assurer leur réintégration dans la société », Stéphane Dujarric, porte-parole de l'ONU.

Très souvent victimes de sévices corporels ou d'endoctrinement, les personnes kidnappées par la secte islamiste Boko Haram ont tendance à se recroqueviller sur elles-mêmes.

En outre, une partie de la société verrait en elles, de potentiels "relais" du terrorisme.

Après leur libération, les lycéennes ont été reçues dimanche par le président nigérian Muhammadu Buhari à Abuja. Lors de cette rencontre, il a promis "de faire tout le nécessaire pour leur réintégration".

Selon M. Dujarric, l'UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) fournit aux lycéennes libérées des soins psychologiques et gynécologiques.

En savoir plus

Le chef de l'ONU salue la libération de 80 jeunes filles de Chibok enlevées par Boko Haram

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, s'est félicité de la… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.