10 Mai 2017

Afrique: La croissance chute en Afrique subsaharienne

Tagged:

Mauvaise nouvelle. En effet, la croissance en Afrique subsaharienne est tombée à son plus bas niveau depuis plus de 20 ans, note le FMI dans son dernier rapport sur les Perspectives économiques régionales de l'Afrique subsaharienne.

Selon la même source, si certains pays comme le Sénégal et le Kenya continuent d'enregistrer une croissance supérieure à 6 %, l'expansion a ralenti dans deux tiers des pays de la région, ce qui a réduit la croissance moyenne à 1,4 % en 2016.

Une accélération modeste de la croissance, à 2,6 %, est attendue en 2017, mais, selon le rapport, la dynamique reste faible, et à ce rythme, la croissance économique restera largement en deçà de la tendance de 5-6 %, et dépassera à peine la croissance de la population.

Tout en notant que beaucoup de pays ont souffert de la très forte baisse des prix des produits de base, le rapport note aussi qu'un ajustement insuffisant de la politique économique explique le ralentissement généralisé dans la région.

C'est particulièrement le cas dans les pays exportateurs de produits de base, notamment les pays exportateurs de pétrole, tels que l'Angola, le Nigéria et les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).

Selon le rapport, les retards observés dans l'exécution des ajustements indispensables entraînent une augmentation de la dette publique, créent de l'incertitude, freinent l'investissement et risquent d'engendrer des problèmes encore plus importants à l'avenir.

Afrique

L'OMC revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2017

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a revu jeudi fortement à la hausse sa prévision de croissance du… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.